Pinel à Toulouse : ce qu’il faut savoir

Par le 29 août 2018

La loi Pinel a eu beaucoup de succès du côté de l’État puisque beaucoup ont suivi cette politique de logement, mais des investisseurs ont également pu profiter d’un bon placement. Reconduite pour quelques années encore, cette loi est toujours active dans certaines parties de la France, dont Toulouse, une ville du sud à laquelle s’intéressent particuliers et professionnels. Pour être sûr de son placement, il est essentiel de collecter le plus d’informations sur le dispositif dans cette capitale de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

La loi Pinel à Toulouse, les principes

Cette loi se distingue surtout par ses principes, dont les plus importants, consiste à réaliser une défiscalisation. Cette région du sud de la France est choisie, parmi d’autres, pour bénéficier des avantages de ladite loi jusqu’en 2021, et ce, pour plusieurs raisons. Toulouse est reconnue pour avoir une certaine vitalité économique et démographique et cela s’explique par l’intérêt de la nouvelle génération pour cette ville, puisque chaque année, on recense plus de 100 000 étudiants qui s’y inscrivent, et beaucoup de jeunes cadres qui y prêtent leur dynamisme.

Toulouse s’inscrit alors dans la zone B1 dans la liste des catégories de cette loi, une zone qui recense plus de 250 000 habitants dans les grandes agglomérations. La loi est applicable pour une l’acquisition dans de l’immobilier neuf à Toulouse et dans toutes les villes éligibles. Elle offre des avantages fiscaux, mais en bénéficier nécessite quelques conditions. Il faut que le bien immobilier fasse l’objet d’une location à longue durée, entre 6 et 12 ans. Le plafonnement des loyers est estimé à 10 euros/m2.

Le plafond Pinel ne doit pas dépasser les 300 000 euros par an, on peut investir dans l’achat d’un ou de deux logements, qu’importe la localisation dans les quartiers toulousains. Le logement en question doit également répondre à la norme thermique spécifique qui participera à la réduction de la consommation d’énergie.

Les meilleurs investissements dans la « ville rose »

La Grand Projet de Ville de Toulouse inscrit dans son projet la réduction des inégalités entre les quartiers avec le partage bien équitable des enveloppes budgétaires, ainsi que les infrastructures municipales et l’élargissement des lignes de transports en commun desservant les quartiers. Ce projet inclut 37 communes de l’agglomération.

La moyenne en investissement dans du neuf à Toulouse est évaluée à 3 720 euros/m2 et les enquêteurs ont pu, à titre d’exemple, mettre un rendement autour de 3,4% pour l’achat d’un appartement T2 situé dans le quartier de Borderouge ou celui de Minimes, mais également dans le quartier économique de la Cartoucherie. Pour un achat dans les quartiers périphériques, notamment à Tournefeuille, ce taux de rendement s’élève à 3,6%.

Les avantages notables

Quatrième ville de France, Toulouse plaît pour son dynamisme économique que pour sa qualité de vie. Encore nommée éligible pour la loi Pinel, la ville rose offre plusieurs avantages qui se rattachent à ce dispositif.

Les atouts de défiscalisation qui permettent de profiter d’une réduction des impôts restent applicables avec un investissement de logement locatif, mais plusieurs avantages en résultent également.
Plusieurs projets urbains sont inscrits dans ceux de Toulouse, à savoir l’Occitanie Tower, l’Oncopole, la Cartoucherie et autres. C’est aussi le cas des extensions de nouveaux réseaux TGV.
L’investissement de logement locatif est bien placé pour être le plus rentable puisque Toulouse compte 32% de jeunes comme population. Des jeunes qui sont essentiellement actifs et qui composent la majeure partie des locataires les plus solvables. La présence de plusieurs réseaux, en l’occurrence celui de la recherche Cancéropôle et celui de l’aéronautique-espace Aérospace Valley donne une certaine envergure à Toulouse pour offrir du « pep » à la ville.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *