Pourquoi faut-il installer un système d’épuration autonome ?

Par Yasmine Lacroix le 17 août 2018

La station d’épuration autonome ou communément appelée « micro station d’épuration » est un dispositif de traitement des eaux usées à l’échelle individuel.

La technologie est encore assez récente. Chaque jour, les résultats d’évaluations techniques nous rapportent des informations intéressantes. Ce dans ses performances, ses atouts et ses inconvénients.

Voyons tout d’abord ses avantages

À l’installation, on constatera qu’un système d’épuration autonome est facilement dissimulable. Seulement, une fois à la mise en marche, on découvre également d’autres facettes :

  • Le dispositif est peu encombrant : les micro stations d’épuration prennent très peu de place à cause de leur taille. Malgré la multitude des conceptions en matière de design et de dimensions, elles demeurent plus petites que les fosses septiques et les systèmes collectifs.
  • Le système ne nécessite pas de terrasser une zone d’épandage. Sauf pour des cas spécifiques où la nature du sol peut nécessiter la mise en place d’un système de drainage. Un simple drain souterrain en sortie de la station peut faire l’affaire.
  • Le dispositif est inodore : l’une des innovations qui devrait nous donner le sourire, c’est que les stations d’épuration autonome ne génèrent pas d’odeurs. Elle ne nécessite aucune conduite d’évacuation de gaz. En effet, tout le traitement est activé par une oxygénation régulière dans l’appareil.
  • Le dispositif est écologique : le processus à l’intérieur de l’appareil se fait par le travail naturel des bactéries présentes dans les eaux usées. Ceci dit aucune nécessité d’utilisation de produits chimiques.
  • L’initiative est génératrice d’aide financière : les pouvoirs publics offrent des primes et subsides aux entreprises et aux personnes qui utilisent le dispositif. Des chasseurs de primes se penchent régulièrement sur la question afin de conseiller au mieux les intéressés.

Et les inconvénients

Ce type de dispositif ne possède pas que des avantages, on énumère pas mal de retour négatif de la part des utilisateurs, notamment :

  • La production élevée de boue : la compacité de l’unité de stockage favorise le dépôt de boue au fond de la cuve. Ce qui va obliger à effectuer une vidange plus rapidement qu’avec un système d’assainissement traditionnel.
  • Les pannes trop fréquentes : le micro station est ensemble de mécaniques complexes en mouvement. Il est normal qu’elle soit couramment assujettie à des pannes.
  • Un rapport prix/performance coûteux : l’alimentation d’une telle technologie coûte quand même pas mal d’argent. On attend encore les solutions dans ce sens.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *