Premier potager : les étapes à suivre

Par Nico Durand le 8 octobre 2018
preparer le potager

Vous venez d’acquérir une maison avec un grand terrain car vous avez envie de jardiner, seulement vous ne savez pas par où commencer pour aménager votre jardin et créer votre premier potager …

Dans cet article, nous allons vous décrire les différentes étapes pour mener à bien la création de votre potager. Vous y retrouverez des conseils, ainsi que des astuces pour gagner du temps et avoir un résultat efficace.

 

Délimiter l’espace dédié au potager

Avant de démarrer quoi que ce soit, il faut vous poser les bonnes questions concernant l’emplacement du potager :

  • A quel endroit l’installer ?
  • Quelle surface lui accorder ?
  • Quels fruits et légumes planter ?

Vous devez vous renseigner sur la qualité du sol de votre jardin. Si la terre est bonne, vous pourrez dès lors attaquer la préparation du terrain. Si elle est mauvaise (trop lourde, trop sèche ou encore trop sableuse), il faudra user de compost, de soufre ou encore de cendre de bois, selon la terre.

Vous avez également la possibilité de faire un potager en élévation sous forme de carrés ou sur buttes.

Pensez également à abriter votre potager du vent, d’autant plus si votre maison est située dans une région ventée. Des haies peuvent faire l’affaire ou vous pouvez choisir de planter près d’un mur de la maison. Certaines plantations font également de très bons remparts : groseillers, framboisiers, romarin, …

 

Préparer le terrain de son potager

Avant de commencer à planter, il faut travailler la terre pour préparer les futures plantations. Pour cela, plusieurs moyens existent selon le temps que vous voulez vous accorder à cette tâche et le terrain dont vous disposez pour le faire.

Pour les potagers de petite taille, si votre sol n’est pas trop riche en résidus, vous pouvez bêcher, mais cela prend du temps et est plus fatiguant. Soyez donc plusieurs pour le faire. En effet, avoir un sol propre manuellement n’est pas une tâche facile.

Pour les grands potagers, le recours à un rotavator est une pratique envisageable car d’une part vous gagnerez du temps par rapport à un travail manuel. En revanche vous devrez vous munir d’un microtracteur.

Une fois le sol propre, vous pourrez réfléchir sur les plantations et les planifier.

 

Choisir les plantations

Pour ce qui est du choix des plantations, il est toujours plus sage de planter des fruits et légumes qui s’adaptent à la typologie du sol.

En effet, les terres sablonneuses n’auront pas les mêmes attentes par rapport aux terres plus riches en argile. Par exemple, les asperges et les pommes de terre vont avoir besoin d’un sol sableux alors que des légumes comme épinards ou betteraves vont réclamer une terre plutôt argileuse.

Dans le choix des plantations, il faudra également prendre en compte la saisonnalité pour planter vos fruits et légumes au bon moment. Si vous prévoyez la plantation de courges, il est par exemple conseillé de le faire vers le mois de mai. Voici un guide pour planifier vos plantations.

 

Définir les espacements

Enfin, il faut que votre jardin soit beau et fonctionnel. Certains font le choix de préparer leur jardin sur plan, mais oublient parfois que les plantations évoluent et poussent rapidement. C’est pourquoi définir les espacements peut se faire une fois que le terrain est propre et que les plantations ont été retenues.

Il faut donc réfléchir aux espacements entre les rangs par rapport à la ventilation des légumes et leur entretien. Les allées doivent permettre de récolter ou arroser sans problème. Comme nous le disions plus haut, il faut également penser à l’exposition au vent et au soleil. Les plants les plus encombrants ne doivent pas faire de l’ombre aux plus petits notamment.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *