Réussir à emprunter après 60 ans

Par le 5 septembre 2016
prêt senior

60 ans, c’est l’âge de la retraite. Les séniors ont une vie tranquille devant eux et pensent à acquérir des biens qui leur feront plaisir. Certains pensent à des biens immobiliers ou à des rénovations de leur logement qu’il compte léguer à leur descendance tandis que d’autres veulent des biens comme des bateaux ou effectuer des voyages à l’étranger pour couler des jours heureux.


Ainsi, ces personnes âgées peuvent recourir à l’emprunt pour réunir le financement nécessaire pour leur projet. Les banques, surtout les assureurs des emprunteurs sont réticentes à accorder un prêt à des personnes âgées. Le vrai problème n’est pas la solvabilité de ces catégories de personnes mais la peur pour les établissements financiers de voir mourir leur débiteur avant même qu’ils réussissent à rembourser totalement leur emprunt. Il existe des moyens pour permettre à des personnes de plus de 60 ans à obtenir un prêt, voire même de tourner l’âge à leur avantage.

Les solutions offertes par les banques

La première solution est le prêt hypothécaire cautionné. Cela consiste à servir le prêt bien immobilier à la possession du sénior en tant qu’hypothèque. Le prêt hypothécaire cautionné permet d’obtenir un capital pour les travaux de rénovation, faire une donation ou encore de financer une nouvelle acquisition. La seconde solution consiste en un prêt relais. Le sénior peut toujours vendre un bien qui ne lui sera plus de grande utilité, comme une maison devenue trop grande car les enfants sont devenus indépendants, pour acheter un bien qui lui tient à cœur comme un chalet en montagne. Le prêt relais consiste à recevoir le capital voulu en attendant que le bien soit vendu. Ce capital varie de 50 % à 80 % du montant du bien à vendre.

prêt senior

Ces deux premières solutions ne nécessitent pas l’obtention d’une assurance de prêt ni d’assurance décès. L’emprunteur peut toutefois passer par le prêt classique mais en ajustant certaines modalités du crédit : augmenter les primes d’assurance et les mensualités, écourter l’échéance du prêt à moins de 15 ans.

Les solutions offertes par les assureurs

La convention AERAS ou S’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé a permis aux personnes à santé fragile, y compris les personnes âgées, d’obtenir une assurance-prêt moyennant une surprime. Certains assureurs offrent une assurance dite « Assurance de prêt senior » qui s’adapte au profil de l’emprunteur. Cette offre permet de réduire la surprime tout en protégeant l’emprunteur tout au long de la durée de prêt quel que soit le changement de situation qui peut survenir.

La solution classique qui améliore ces deux procédés est la délégation d’assurance qui consiste à souscrire une assurance qui propose des conditions plus avantageuses, avec un taux moins cher par exemple, que celui de l’établissement prêteur.