Ce qu’il faut faire en cas de licenciement abusif

Par Rodolphe Bertranne le 15 septembre 2017

D’après le Code du travail, l’employeur doit respecter certaines procédures avant de licencier un de ses salariés. Cela est nécessaire pour éviter la rupture abusive du contrat de travail. Néanmoins, si ce cas se présente, n’est-il pas plus rassurant de solliciter l’aide d’un avocat spécialisé en droit du travail afin de vous aider??

S’agit-il d’une faute grave ou pas??

L’employeur est tenu de motiver la cause du licenciement. Généralement, cela peut être provoqué par l’arrêt provisoire de l’activité de l’entreprise. On parle dans ce cas d’un licenciement pour motif technique. En outre, les prestations de travail peuvent également se terminer lorsque le contrat touche à son terme.

Sur ce point, l’arrêt du travail est tout à fait légal. Ainsi, à moins d’avoir commis une faute grave, votre employeur ne peut pas vous mettre à la porte sans aucune raison valable. Mais s’il décide quand même de le faire, alors il y a de quoi s’inquiéter. Normalement, il doit vous accorder un délai de préavis avant de vous limoger de votre poste.

S’il ne respecte pas cette procédure, alors prenez donc le temps de solliciter l’aide d’un avocat travail montpellier. Ce professionnel saura défendre vos intérêts au début jusqu’à la fin du litige.

Consulter un avocat : quels avantages??

Un avocat est un professionnel du droit qui est chargé de défendre vos intérêts en cas de litige avec votre employeur. À première vue, il vous proposera de déposer une requête pour indemnisation ou reprise du travail au niveau du tribunal.

Ensuite, il s’occupe de respecter toutes les démarches à suivre pour le bon déroulement du procès, ce qui vous extirperait de rédiger votre demande. Normalement, si vous n’avez pas commis une faute grave ou si vous n’avez pas perturbé le bon fonctionnement de la société, vous aurez droit à indemnité.

Cette somme d’argent vous est accordée en raison de la rupture abusive du contrat de travail. D’une manière générale, le juge calcule le montant en fonction du dommage subi. Néanmoins, si vous êtes victime d’une discrimination ou d’un harcèlement, il se peut que le juge annule le licenciement. Dans ce cas, vous pouvez reprendre votre travail.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *