Réformer le livret A

Par le 6 février 2019

Récemment, le ministre de l’Économie, Mr Bruno Le Maire, a annoncé de nouvelles réformes dans le calcul des taux du Livret A. Une réforme qui a bousculé la vie des Français épargnants. Découvrez comment et quelles sont les conséquences de cette réforme.

Le livret A, c’est quoi ?

Le Livret A, c’est un placement bancaire de type épargne. Il possède de nombreux avantages et l’État se charge de fixer son taux d’intérêt, le 1er février et le 1er août, rappelle Yann Lhuissier, directeur général adjoint du Crédit Agricole Alpes Provence.

Avantages d’un livret A

Si le livret A est le placement préféré des Français, c’est grâce à ses nombreux avantages. Déjà, il est possible d’effectuer des retraits en tout temps. De plus, son ouverture ne nécessite qu’une modeste somme de 10 euros, et même de 1,5 euros si le compte est ouvert à la Banque Postale.

D’un autre côté, posséder un livret A permet de bénéficier d’une épargne non taxée et sans frais. En effet, les intérêts sont exempts d’intérêt sur le revenu ainsi que des prélèvements sociaux.

Histoire de plafond et de taux

Malgré tous ces avantages, le livret A possède un plafond élevé à 22 950 euros pour les particuliers, 7- 500 euros pour les associations et aucun plafond pour les organismes HLM (habitations à Loyer Modéré).Quant au taux du livret A, il est actuellement de 0,75 %, depuis le 1er Août 2015.

Comme la plupart des organismes bancaires, le Crédit Agricole Alpes Provence propose aussi le livret A, avec les intérêts calculés le 1er et le 16ème du mois, alors sue les intérêts annuels s’ajoutent au capital tous les 31 décembre.

Une nouvelle réforme instaurée

Depuis fin 2017, le ministre de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire a annoncé quelques réformes sur le livret A.

Mise en place d’un taux plancher et d’une nouvelle formule de calcul

Tout d’abord, le Ministre a instauré un taux plancher grâce auquel, quel que soit l’état des divers taux, le taux du livret A ne sera jamais inférieur à 0,5%. Le taux actuel de 0,75 % sera, quant à lui, gelé et ne sera modifiable qu’en 2020.

Le Ministre a aussi présenté une nouvelle formule de calcul du taux. Cette formule permet à la rémunération du Livret A d’être inférieur à l’inflation, ce qui était impossible avant. Cette nouvelle formule se base sur la moyenne semestrielle de l’évolution des prix à la consommation et des taux à court terme (c’est-à-dire de l’inflation et des intérêts à court terme).

Conséquences

Une des conséquences de cette réforme est tout d’abord le taux inférieur à celui de l’inflation. De plus, ce taux ne pourra plus augmenter de plus de 0,5 point à chaque révision. De plus, cette modification pourrait aussi toucher le LEP, car ce dernier dépend du taux du livret A. Son taux doit être supérieur de 0,5 par rapport au taux du Livret A.

 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *