Regrouper ses crédits : une opération fiable ?

Par le 11 janvier 2015

Cette opération de banque permet de rassembler plusieurs dettes en une seule et de réduire le montant de ses mensualités, est-ce pour autant une opération crédible ?
Voici les réponses.

Le principe du rachat de crédits

Les termes de rachat ou de regroupement de prêts ont la même signification, celle de désigner une opération bancaire. Cette solution consiste à solder les crédits en cours d’un ménage puis à reporter les sommes restantes dues sur un nouveau contrat de crédit.

Qui dit nouveau contrat dit forcément nouvelle durée de remboursement, nouveau taux et mensualité réduite. La réduction de la mensualité est possible grâce à l’allongement de la durée de remboursement. On lisse alors la dette sur une période plus longue, ce qui permet de proposer une échéance nettement plus petite que toutes les anciennes réunies. Il est possible de regrouper des crédits à la consommation et des crédits immobiliers.

Les frais occasionnés par le rachat de prêts

Il s’agit d’une opération de banque et non de la commission de surendettement. Le regroupement d’emprunts est proposé par des établissements de crédits (directement ou par le biais d’un intermédiaire) à titre privé.

Recourir à cette opération peut occasionner différents frais :
– Frais de dossier ou d’intermédiation : jusque 8% du montant du financement
– Frais de garantie (hypothèque, cautionnement) : dans le cas d’un emprunteur propriétaire, le bien immobilier peut être demandé en garantie, ce qui génère des frais supplémentaires.
– Frais de remboursement anticipé : certains prêts incluent dans le contrat des indemnités de remboursement anticipé, un montant qui ne peut excéder 3% de la somme due.
Il est important de préciser que l’allongement de la durée de remboursement peut entraîner une majoration du coût total du crédit.

Pourquoi recourir à cette opération ?

Les ménages ont recours au regroupement de crédits pour réduire le montant de leurs mensualités. En effet, un changement de situation qui engendre une baisse des revenus et/ou une augmentation des charges peut entraîner un déséquilibre financier et un risque de malendettement voir de surendettement. Le recours à ce financement permet de réajuster les dettes en fonction de ses capacités de remboursement.

Les ménages avouent également que la facilité de gestion du budget proposé par cette opération est une motivation de taille. Avec un seul prélèvement par mois au lieu de plusieurs, la gestion est simplifiée.

Enfin, la baisse des taux est souvent un motif récurrent dans les demandes de rachats de crédits. Lorsqu’un foyer rembourse plusieurs prêts renouvelables, il peut être intéressant de les faire racheter et de rembourser un seul emprunt à la consommation basé sur un taux fixe plus faible. Les prêts renouvelables sont bien souvent basés sur des taux proches de la limite autorisée, à savoir 20%. Les intérêts sont donc très élevés sur ces types de crédits.

Comment faire un rachat de crédits ?

Un emprunteur a deux solutions pour regrouper ses crédits :
– Faire appel à sa banque
– Faire appel à un intermédiaire bancaire

En ce qui concerne la banque, l’emprunteur peut se tourner vers son agence pour demander le regroupement de ses crédits. Dans ce cas de figure, l’emprunteur aura à fournir quelques justificatifs pour compléter le dossier car la banque dispose déjà du dossier du client. A savoir que certaines banques ne proposent pas ces offres et se tournent vers des intermédiaires.

En ce qui concerne l’intermédiaire bancaire, il s’agit d’un organisme qui joue le rôle d’intermédiaire entre l’emprunteur et l’établissement de crédit (filiale des grands groupes bancaires spécialisée dans le rachat de crédits). L’intermédiaire bancaire ou IOB (ils sont plusieurs en France, parmi lesquels se trouve Solutis, le plus réputé) n’a pas les fonds pour le financement, il s’occupe simplement de monter le dossier du client (complexe) et de le défendre auprès des établissements de crédits. Il peut ainsi mettre en concurrence ces filiales et proposer à l’emprunteur la meilleure offre. L’emprunteur reste libre de choisir l’offre qui lui convient. Il est bon de savoir que l’intermédiaire est rémunéré (mandat) par l’établissement de crédit uniquement si le dossier se finance.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *