Tout savoir sur la pâte polymère


Accueil > Arts, loisirs, sorties et activités

Tout savoir sur la pâte polymère

Dominique Schnneider - le 24 décembre 2016 - 0 commentaires

La pâte polymère est un produit très sollicité par les bricoleurs dans la fabrication de petits bijoux et divers objets décoratifs. En effet, la pâte polymère sert de par sa structure modelable à la création de figurine, de collier, de bague et de boucles d’oreilles etc. Mais que sait-on réellement des particularités de cette pâte atypique ? Cet article vous apprend tout ce qu’il faut savoir à propos.

Les origines du polymère

La pâte polymère a fait son apparition dans les années 1950 pour la première fois en Allemagne. A l’origine, c’était une matière exclusivement utilisée dans le domaine de la teinte « chair ». En effet, l’argile polymère à cette époque ne servait qu’à la fabrication des poupées, notamment dans le modelage des visages, des mains et des pieds.

Les caractéristiques du polymère

Obtenue à partir du chlorure de polyvinyle plus connu sous le sigle PVC, la pâte à malaxer en polymère est classée dans la grande famille des plastiques quand bien même ce terme est utilisé pour désigner les produits « bon marché » et ceux « jetables ». Ceci s’explique par le fait que  la pâte utilisée pour les loisirs créatifs possède des propriétés telles que la souplesse et la malléabilité qui caractérisent le plastique. Lorsque la pâte molle prend sa texture, elle doit passer au four afin de conditionner le durcissement. En effet, c’est un matériau qui se polymérise sous l’effet de la cuisson. Généralement, le temps de cuisson peut aller de 20 à 60 minutes.

Le tout dépend de la marque de pâte polymère employée. Cependant, il faut noter que plus la cuisson devient importante, plus on assiste à un dégagement de vapeurs toxiques. C’est la raison pour laquelle il est convenable de prendre certaines précautions en aérant le four et la pièce, en respectant la température normale ainsi que le temps de cuisson. L’usage d’un four réservé à la cuisson de la pâte est aussi judicieux. Mais avec les progrès enregistrés dans le processus de fabrication, certaines marques proposent de plus en plus des pâtes à modeler débarrassées des composants toxiques (phtalates).

Une fois la cuisson terminée, la pâte Fimo refroidit pendant une demi-heure afin de durcir. Elle devient dès lors prête à être sculptée, poncée, gravée, polie, percée et peinte.

Un grand panel de modèles sur le marché

Très répandue de nos jours, la pâte à modeler se décline en une multitude de marques et de variantes sur le marché. On peut citer à titre d’exemple les fameuses pâtes Fimo. La marque Fimo propose une diversité de produits comme la pâte « soft », la pâte « effect » et la pâte classique. La forme de pâte professionnelle est celle qui renferme le plus de pâte que les autres modèles. La Fimo Soft est la pâte la plus utilisée pour les créations car ses coloris sont uniques et très appréciés.

Quant à la pâte Effect, c’est le modèle qui propose un rassemblement de couleurs particulières. En effet, ses coloris sont pailletés, translucides et phosphorescents. C’est sans étonnement qu’on constate que cette marque très célèbre à travers tout l’hexagone est généralement utilisée pour désigner la pâte polymère. En dehors de la pâte Fimo maison, l’industrie de production du polymère se traduit également par d’autres variantes de produits comme les pâtes de la gamme Sculpey. Par ailleurs, le label de fabrication de pâte polymère Cernit garde aussi une importante part de marché dans le secteur.







Vous avez aimé cet article, recommandez-le à votre réseau :



Laisser un commentaire