Les secrets pour réussir un rhum arrangé

Par Yasmine Lacroix le 22 janvier 2018

Le rhum arrangé est une préparation de rhum qui se boit en digestif. A la différence du punch, le rhum arrangé n’intègre peu ou même pas de sucre lors de sa préparation. Il existe de nombreuses variantes pour faire un rhum arrangé, cela permet d’avoir un large choix de saveurs selon ses préférences et ses envies. Le principe reste le même pour chaque préparation.

La préparation d’un rhum arrangé ?

L’opération pour élaborer un rhum arrangé consiste à tremper différents ingrédients dans du rhum pour les macérer. Le rhum arrangé donne la possibilité d’utiliser de nombreuses variétés d’ingrédients. Vous pouvez macérer des graines, des fruits, des feuilles ou même des écorces et des fleurs, notamment des orchidées. L’ajout de sucre dépend de vos préférences et se fait en fonction des ingrédients utilisés. Il permet en effet d’apporter une touche de douceur à la préparation tout en favorisant l’exaltation des arômes. Une macération longue permet d’extraire la saveur des éléments qui compose le rhum arrangé ce qui lui donne un goût plus caractéristique comparé à un rhum non préparé. Si votre choix se porte sur de fruits, préférez ceux qui sont bien mûrs. Cela permettra d’en extraire toute leur saveur. L’orange, le litchi et la banane sont souvent utilisés. Le gingembre, le café, l’anis, la cannelle, les piments, les feuilles de menthes ou même des feuilles d’agrumes peuvent aussi être choisis pour la préparation. La gousse de vanille est sans doute l’un des meilleurs ingrédients pour un rhum arrangé. Coupée en deux dans le sens de la longueur, la vanille ne manquera pas d’ajouter un parfum et un goût plus exotique au rhum arrangé, rappelant les pays à l’origine de cette spécialité, comme Madagascar, La Réunion et les Antilles. Le temps de macération dépendra surtout des ingrédients que vous aurez choisis. Une durée minimum de trois mois est toutefois conseillée.

L’importance du choix du rhum.

Le choix du rhum dépendra de ce que vous recherchez en matière de goût et de saveur. Les rhums agricoles sont les plus souvent utilisés, leur degré alcoolique varie aux alentours d’une cinquantaine de degrés. Vous pouvez aussi opter pour des rhums plus forts, des bouteilles affichent une concentration d’alcool allant jusqu’à 62 degrés. Une variation avec des rhums moins concentrés est aussi possible, avec des rhums tournant aux environs de 40 degrés. Les récipients en verre sont recommandés pour la macération des ingrédients lors de la préparation d’un rhum arrangé. Choisir un rhum avec une bouteille adéquate sera plus pratique si vous ne disposer pas de bocaux spéciaux.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *