Le secteur de l’esthétique recrute : Comment s’y former ?

Par Christophe Ducote le 29 septembre 2014

S’il est un secteur qui ne connait actuellement aucune difficulté et est même en pleine croissance c’est bien le secteur de l’esthétique et le métier d’esthéticienne. Un phénomène qui pourrait sembler étonnant, surtout quand on sait qu’il est en parti dû à un changement des habitudes des hommes.


Des hommes qui prennent soin de leur apparence

Plus que jamais, les femmes font attention à leur apparence. La vue du moindre poil est devenu tabou, ce qui fait que les femmes pratiquent l’épilation de manière beaucoup plus importante qu’il y n’a ne serait-ce qu’une décennie. Ceci explique en partie la bonne santé du domaine de l’esthétisme, mais ce n’est pas tout.

L’autre raison, c’est la brusque évolution des standards de beauté chez les hommes. Il y a vingt ans, cela ne choquait personne de voir un torse masculin recouvert d’un duvet. Aujourd’hui, la tendance est aux torses imberbes, aux hommes qui cachent une grande partie de leur pilosité.

esthéticienne

L’une des conséquences de cette évolution des habitudes, c’est un déficit d’esthéticiennes, mais également d’esthéticiens. En effet, ce métier tend un peu à se masculiniser, car il est parfois plus facile pour un homme de se rendre chez un professionnel du même sexe pour pour certaines demandes.

Esthétique : Comment se former à ce métier ?

En théorie, en France, chaque élève a au minimum le niveau troisième puisque la scolarité est obligatoire jusqu’à l’âge de seize ans. Si vous êtes toujours scolarisé, vous pouvez ainsi intégrer un CAP Esthétique directement après cette classe.

Si tel n’est pas le cas ou si vous désirez reprendre vos études pour une raison ou une autre, vous pouvez également le faire en candidat libre. Dans ce cas, il existe des cours tels que Capesthetique.com qui vous permettent d’acquérir l’ensemble des notions exigées pour se présenter à l’examen, ainsi que des guides pour bien s’y préparer. Cette formule a également l’avantage d’être plus économique que d’autres formations à distance.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *