Toile d’ombrage : conseils et choix

Par Camille Lafranger le 20 septembre 2018

Alors que les conditions anticycloniques apportent un temps sec et plutôt ensoleillé, cette rentrée s’annonce plutôt agréable sur toute la France. Une période propice pour lézarder sur la terrasse ou encore s’octroyer un moment de détente dans le jardin. C’est donc le bon moment pour acheter une ou plusieurs toiles d’ombrage. Mais quel modèle choisir ? Éléments de réponse. 

Toile d’ombrage : les différentes options possibles

Pour embellir un extérieur, pour se protéger du soleil et/ou des premières pluies, pour se préserver des regards indiscrets, la toile d’ombrage fabriquée en France est un accessoire très utile. De par son esthétisme et sa fonction, c’est surtout l’assurance de pouvoir profiter pleinement de son extérieur. Mais voilà, elles se déclinent en de nombreuses formes, couleur, mais aussi textiles. Gros plan sur les critères de choix pour se faire une toile au soleil. 

La forme

Triangle, rectangle ou carré, les possibilités sont multiples. D’autant qu’il est possible de jongler avec les formes et de les superposer. Et s’il n’existe ni de « bon » ni de « mauvais » choix, comment choisir ? C’est simple, la forme dépend des priorités, de l’usage choisi. Pour conférer à l’espace extérieur un aspect plus esthétique et moderne, mieux vaut opter pour une voile d’ombrage de forme triangulaire. Et pour cause, cette forme est plus dynamique, élégante de par son profilé. Pour optimiser la surface à préserver du soleil, des regards ou encore d’une pluie fine, mieux vaut s’orienter vers une voile carrée ou rectangulaire. 

La couleur

Parmi les interrogations les plus communes, revient souvent celle du choix de la couleur. Si chaque année en matière de déco, plusieurs couleurs se distinguent des autres, la voile d’ombrage elle, est conçue pour durer. Il faut donc opter pour une couleur de voile d’ombrage la plus intemporelle possible. Gris, taupe, blanc, bleu, vert ou encore rose notamment, il importe en premier lieu de choisir la couleur que l’on préfère. Même si la voile d’ombrage est au-dessus de nos têtes, elle n’en reste pas moins visible. Ensuite, il faut également prendre en compte la couleur des éléments de mobilier et de décoration de l’extérieur. À part le fait d’avoir opté pour un patchwork de couleurs, mieux vaut rester dans le même camaïeu. Sans oublier bien sûr d’opter pour un coloris de voile d’ombrage complémentaire avec la façade. Pour finir, à l’image du langage des fleurs, la couleur de la voile d’ombrage renvoie également un message. La couleur framboise procure une atmosphère plus chaleureuse que la bleue ou l’anis. Au-delà de ces aspects, il est important que toutes les couleurs ne présentent pas les mêmes spécificités. Les couleurs foncées auront tendance à mieux protéger de la chaleur, de la luminosité à l’inverse des clairs qui sont moins filtrantes. Pour finir, tout dépend aussi du lieu de résidence. Les besoins ne sont forcément pas les mêmes en Bretagne qu’au bord dans le pourtour méditerranéen.

La résistance face aux aléas climatiques

De par nature, en s’équipant d’une voile d’ombrage on cherche à créer une zone d’ombre. Toutefois, il est essentiel de vérifier qu’elle ne s’envole pas à la première bourrasque. C’est pourquoi il faut se renseigner sur sa résistance au vent. Si elle est conçue à partir d’un tissu de haute technologie – en polyester extensible – afin d’optimiser son utilisation, il est impératif que cette résistance au vent soit adaptée à l’usage, mais aussi là encore à la région. Les vents sont plus nombreux dans le Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, en Bretagne, mais aussi dans la région Sud notamment. 

Et qui dit vent dit intempéries. Au-delà sa résistance plus ou moins modérée aux vents, elle doit être capable de supporter d’autres mauvaises conditions climatiques comme les pluies ou non. Si l’on recherche une toile imperméable, mieux vaut que le tissu soit avec des mailles très fines et très serrées et traitées de manière à être un revêtement imperméable. La voile d’ombrage est alors traitée contre la pénétration de l’eau, elle ne l’absorbe pas et la laisse glisser. Sinon il existe aussi des toiles perméables sont le tissu présent des mailles moins serrées et plus larges que les précédentes. Et dans ce cas, mieux vaut la détacher et la ranger en cas de vents très forts mais aussi dès les premières gouttes de pluie.

La taille

Autre point, la taille de la toile d’ombrage. Si les formes, les coloris, les options diffèrent d’une toile à l’autre, la taille l’est tout autant. Elles existent dans plusieurs tailles. Un atout de taille pour convenir aux petits espaces que pour les grandes surfaces. Présentant l’avantage de pouvoir être installée partout, sa taille doit être adaptée à l’espace au-dessus de laquelle elle sera installée. Pour les petits espaces, les toiles rectangulaires 3×2 mètres ou triangulaires 3x3x3 mètres sont idéales. Pour les zones plus grandes, il est possible d’opter pour des dimensions XXL comme 4×4 mètres ou encore 5x5x5 mètres. Les formes et les dimensions permettent de couvrir ou non un espace dans son intégralité. D’autant, qu’il est possible de laisser courir son imagination et d’opter pour des dispositions en les superposant. Dans tous les cas, attention : une voile d’ombrage s’étire toujours, mieux vaut la prévoir toujours légèrement plus petite que la surface à couvrir. En effet, une taille de voile trop grande aurait une prise au vent trop importante et visuellement donnerait un rendu moins esthétique.   

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *