La ventilation naturelle a toujours le vent en poupe

Par le 9 mars 2018

Surchauffe, touffeur, canicule… Il existe une grande quantité de synonymes pour désigner la chaleur étouffante que nous devons supporter l’été. Pour éviter de trop transpirer lorsque les beaux jours reviennent, on peut opter pour un ventilateur. Cet appareil n’est pas couteux. Il est aussi très peu énergivore. Qu’il soit du type brasseur d’air, de plafond ou sur pied, les modèles ne manquent pas dans les rayons des grandes surfaces et des magasins spécialisés. Petit tour d’horizon des atouts du ventilateur pour ne plus souffrir de la chaleur.

Mode de fonctionnement

Le fonctionnement d’un ventilateur ou d’un brasseur d’air ne requiert que peu d’explications. Grâce à la puissance électrique, cet appareil fait tourner ses lames à grande vitesse. Ce mouvement rotatif entraine le déplacement de l’air à proximité.

Il faut bien comprendre que ce matériel n’a pas vocation à faire baisser la température d’une pièce. Il apporte néanmoins un confort appréciable en ventilant l’air chaud et en favorisant l’évaporation de la transpiration du corps humain. C’est cet effet qui procure une sensation de fraicheur.

En terme d’efficacité, le brasseur d’air est le champion des ventilateurs. On le préfèrera aux autres modèles si l’on recherche en priorité un souffle d’air d’une grande puissance.

Des avantages appréciables

Un ventilateur ne demande aucune installation contrairement à un système de climatisation. C’est là son principal avantage. Il n’exige pas non plus un entretien important. De plus, le ventilateur tout comme le brasseur d’air consomme beaucoup moins d’électricité qu’un climatiseur. Il est aussi d’une extrême simplicité à utiliser. Il suffit de le brancher et de l’allumer.

Par ailleurs, un ventilateur peut être déplacé dans n’importe quelle pièce et n’a pas besoin de support. Par exemple, le brasseur d’air ou ventilateur de sol se pose, comme son nom l’indique, à même le sol. Il n’y a donc aucun travaux à faire.

Le plus souvent très silencieux, il s’installe dans une chambre et veille sur votre sommeil toute la nuit. Il a aussi la capacité de chasser les mauvaises odeurs ou la fumée de cigarettes. Un puissant brasseur d’air peut même s’utiliser pour sécher un mur fraîchement peint dans une pièce mal ventilée.

A la lumière de toutes ces explications, il est clair que le ventilateur n’a pas dit son dernier mot. Il sera bel et bien présent dans nos foyers l’été prochain pour nous aider à supporter les températures caniculaires !

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *