Caisse enregistreuse : 3 conseils pour une utilisation optimale

Par Bernard Billot-Lefebvre le 10 octobre 2021
caisse enregistreuse

Vous êtes propriétaire d’un restaurant ? Ou encore vous êtes gérant d’un bar ou d’un hôtel ? La caisse enregistreuse doit faire partie des accessoires dont vous avez besoin si vous désirez développer votre activité. Devenu un équipement incontournable dans le commerce, cet équipement permet de traiter les différentes commandes avec plus de rapidité, de bien gérer le stock et les diverses opérations comptables ou fiscales.

Pour mieux satisfaire la clientèle, les fabricants proposent chaque jour des modèles qui offrent toujours plus de fonctionnalités. Découvrez dans cet article les astuces pour profiter au maximum de votre logiciel de caisse.

Bien choisir son logiciel de caisse enregistreuse

C’est une étape fondamentale qui ne doit pas être négligée sous aucun prétexte. Un mauvais choix de logiciel pourrait vous exposer à de sérieux désagréments. Pour ce faire, il convient de choisir une caisse enregistreuse qui répond le mieux à vos besoins en cliquant sur https://www.guidecaisseenregistreuse.com.

Mais vu que l’offre en matière de logiciel de caisse enregistreuse est très variée sur le marché, il devient souvent difficile de faire un bon choix. Voici les critères spécifiques à respecter pour y arriver.

Le secteur d’activité

Avant tout, assurez-vous que votre logiciel de caisse correspond à vos besoins professionnels et vos habitudes de travail. Les comptes d’un baber diffèrent de ceux d’un supermarché et ceux d’un supermarché diffèrent également d’un commerçant. Chaque secteur d’activité a une caisse enregistreuse propre à son secteur.

La simplicité d’utilisation et l’ergonomie

Afin d’éviter toute perte de temps au moment de l’enregistrement des achats, votre logiciel doit être facile à utiliser. Assurez-vous qu’il dispose d’une interface agréable, ergonomique et fluide. Quelques heures de formation doivent suffire pour une prise en main rapide de l’outil.

Le respect de la législation en vigueur

Il est fait obligation aux entreprises qui utilisent la caisse d’avoir un outil certifié NF525. Cela voudra dire que votre caisse doit répondre aux conditions telles que la sécurisation, l’inaltérabilité, la conservation, l’archivage des données. L’objectif de cette réglementation est de combattre la fraude à la TVA.

Le rapport qualité-prix

Lors de l’achat, il est important d’analyser le coût total de votre nouvel équipement. Il existe certains éditeurs qui proposent des tarifs attractifs avec de nombreux frais annexes (frais de mise à jour, coût de l’éventuelle hotline, coûts de maintenance).

logiciel caisse enregistreuse

Bien installer son logiciel de caisse enregistreuse

Le processus pour installer un logiciel de caisse enregistreuse n’est pas la même et varie non seulement d’une marque à une autre, mais aussi du support sur lequel on souhaite l’installer (ordinateur, caisse enregistreuse, tablette, smartphone). Si vous êtes un féru de l’informatique, la mise en place de votre logiciel de caisse vous paraitra simple et aisée.

Généralement, l’outil est livré avec une notice qui vous renseigne sur la procédure à suivre pour la mise en place. Il est possible que vous ayez des difficultés techniques. Si c’est le cas, il vaut mieux demander l’aide du fournisseur du logiciel de caisse. Aussi, il existe aujourd’hui sur la toile de multiples sociétés spécialisées dans l’installation des caisses enregistreuses.

Ces entreprises pourront également prendre en charge l’entretien et les réparations de votre caisse en cas de panne.

Maitriser le fonctionnement de son logiciel de caisse enregistreuse

Le logiciel de caisse fonctionne en synchronisation avec des matériaux informatiques qui varient en fonction de l’activité exercée par l’entreprise. Il s’agit des matériaux comme :

  • Un ordinateur ou une tablette : il sera utilisé pour faire entrer les commandes et transactions ;
  • Une imprimante : qui va être utilisée pour les tickets, reçus ou factures ;
  • Un tiroir-caisse : utilisé pour stocker et sécuriser les liquidités ;
  • Un lecteur de cartes bleues, visa ou autres : utilisé pour les autres moyens de paiement.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *