Comment soigner un aphte ?

Par Camille Pascale le 4 décembre 2017

Les aphtes apparaissent du jour au lendemain sans prévenir. Ces ulcérations localisées dans la bouche sont très communes. Elles restent la plupart du temps sans conséquence sur la santé. Un aphte génère cependant une gêne bien réelle. La douleur éprouvée est comparable à une forte brûlure. Heureusement, il est assez facile de soulager la blessure et d’accélérer le processus de guérison.

Gel et bain de bouche

Un aphte au palais, sur la lèvre ou sur la langue ne s’installe jamais très longtemps dans la bouche. Même sans traitement, il disparait rapidement. Pour ne pas subir la gêne qu’il occasionne, des traitements sont disponibles en pharmacie. Par exemple, l’utilisation d’un gel protecteur permet de désinfecter la plaie et de la maintenir à l’abri des agressions sous un film protecteur. La cicatrisation de l’aphte s’opère ainsi plus rapidement.

Une autre solution pour soigner un aphte consiste à pratiquer des bains de bouche à l’aide d’un produit désinfectant adapté. Cela permet de nettoyer l’ulcération de la muqueuse et de réduire la douleur liée à l’inflammation.

Des procédés alternatifs sont également envisageables. Par exemple, aphte et homéopathie sont une combinaison que l’on ne doit pas exclure. Il suffit pour cela de laisser fondre lentement un comprimé homéopathique sous la langue.

Des solutions naturelles

Soigner un aphte de façon naturelle n’est pas compliqué. On connait tous un remède de grand-mère plus ou moins efficace pour soulager la douleur de l’inflammation. Le miel et le citron mélangés ensemble dans un verre d’eau chaude assurent la désinfection de la plaie tout en calmant la sensation de brûlure. Les plantes peuvent aussi contribuer efficacement au traitement des aphtes telles que la réglisse ou la sauge.

Rappelons cependant qu’il convient de respecter une bonne hygiène bucco-dentaire pour réduire la survenue des aphtes. On pensera notamment à se brosser les dents après chaque repas. Enfin, n’oubliez pas que la consultation d’un médecin est recommandée en cas de persistance d’une aphtose qui pourrait éventuellement révéler une autre pathologie.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.