Les tenues de travail Haute Visibilité : tout ce qu’il faut savoir

Par Matthieu Resaut le 30 mars 2020

Le port des vêtements de travail de qualité est une précaution que doivent prendre tous les professionnels évoluant dans un secteur d’activité jugé à risques. Les tenues de travail sont d’ailleurs réglementées par une norme très stricte : la norme EN ISO 20471. Parmi les secteurs dans lesquels cette norme s’applique, on retrouve le Bâtiment et les Travaux Publics, le secteur industriel… Découvrez dans cet article l’importance des vêtements de travail et les principes de base de la norme EN ISO 20471.

Quel est le rôle des EPI et vêtements de travail ?

Même si les vêtements de travail diffèrent d’un secteur d’activité à un autre, ils doivent tous jouer un rôle principal commun : la protection du travailleur. Les risques d’accident au travail sont très élevés dans certains métiers, comme ceux de la construction et de l’industrie.

Les travailleurs dans ces domaines doivent utiliser au quotidien de grandes machines ou au moins les côtoyer. Ils doivent parfois manipuler des produits toxiques. Les risques de blessures et de chutes sont également plus importants. Les vêtements de travail sont donc incontournables.

À leurs débuts, les normes sur les Équipements de Protection Individuelle étaient moins complètes qu’aujourd’hui. Elles ont toutefois rapidement évolué en fonction des besoins et des nombreux défis qui apparaissent chaque année.

Les normes font même aujourd’hui du port des EPI et vêtements de travail une obligation.

Les tenues de travail Haute Visibilité

Parmi ces derniers se trouvent les tenues de travail à haute visibilité, comme ceux que vous propose la boutique en ligne Vetdepro. Elles conviennent au travail dans des conditions présentant une faible ou une mauvaise visibilité. Indispensables pour travailler sur les routes et sur les chaussées, elles sont conformes à la norme EN ISO 20471.

Voyons à présent en quoi consiste concrètement cette norme.

Les tenues de travail Haute Visibilité

La norme EN ISO 20471 et les tenues de travail haute visibilité

La norme EN ISO 20471 est en vigueur dans toute l’Europe et pas seulement en France. La norme regroupe dans des classes spécifiques les vêtements de signalisation et les caractéristiques qu’ils doivent respecter.

Les classes des tenues de travail à Haute Visibilité

Les vêtements qui doivent aider les utilisateurs à faire remarquer leur présence de jour comme de nuit sont conçus avec deux matières. Il faut donc un tissu fluorescent qui assure la visibilité de jour et une matière rétro-réfléchissante qui assure la visibilité de nuit.

Selon la norme EN ISO 20471, les vêtements de travail à haute visibilité peuvent être classés en 3 différentes catégories :

  • La classe 1 (ici, on utilise lors de la conception une matière fluorescente de 0,14 m² et une matière rétro-réfléchissante de 0,10 m²);
  • La classe 2 (une matière fluorescente de 0,50 m² et une matière rétro-réfléchissante de 0,13 m² sont nécessaires) ;
  • La classe 3 (une matière fluorescente de 0,80 m² et une matière rétro-réfléchissante de 0,20 m² doivent être utilisées).

Dans la classe 1, on retrouve les vêtements autorisés pour les personnes qui travaillent dans un secteur où le risque d’accident est faible. Les vêtements de la classe 1 ne peuvent être portés pour travailler la nuit, que ce soit en entreprise ou en bord de route, où le trafic ne dépasse pas 30 km/heure.

En revanche, ils sont adaptés pour le travail où la luminosité est suffisante. Ils permettent aux utilisateurs d’être vus clairement par les collaborateurs, en usine par exemple. En les portant, on évite les risques de collision.

Les tenues de la classe 2 offrent une meilleure visibilité que celle de la classe précédente. Elles conviennent au travail et aux interventions de nuit. Ces vêtements sont dotés de bandes réfléchissantes qui indiquent la présence des travailleurs sur les routes (sapeurs-pompiers, ouvriers de dépannage, voirie, équipes de secours…).

Mais, il faut avoir à l’esprit que les professionnels vêtus de tenues de travail de la classe 2 ne doivent pas intervenir sur des routes dont le trafic génère une vitesse supérieure à 50 km/h. Au-dessus de cette vitesse, ils ne seront guère visibles pour les conducteurs.

Les vêtements de la classe 3 sont exigés lorsqu’il faut travailler dans l’obscurité. Ils doivent couvrir le torse, avoir des manches et des jambes longues sur lesquelles se trouvent des bandes rétro-réfléchissantes. Ils offrent une bonne visibilité aux professionnels, même lorsque le trafic de la circulation excède les 90 km/h.

Quelles sont les couleurs autorisées pour ces EPI ?

EPI vêtements haute visibilité

Les tenues de travail à haute visibilité se distinguent par leurs couleurs et les bandes réfléchissantes qui les composent. Les couleurs officielles retenues pour les matières fluorescentes de ces vêtements sont :

  • L’orange
  • Le rouge
  • Le jaune

Les différents types de tenues de travail à haute visibilité

Pour être bien visibles de jour et de nuit, quelles que soient les conditions de luminosité, les professionnels ont plusieurs choix à leur portée. En fonction de l’environnement de travail, du moment de la journée ou de la tâche à effectuer, ils peuvent donc choisir une veste, une parka, un softshell, un pantalon ou une combinaison complète.

Les vestes sont disponibles sur le marché en différents modèles, mais les coloris que sont le jaune, le rouge et l’orange ne changent pas. Vous avez accès à des vestes polaires à manche longue et à col haut, des vestes polaires à zip, des blousons, ainsi que des gilets haute visibilité.

La parka, quant à elle, est disponible en modèle multirisques et anti-pluie. Pour les pantalons, on peut choisir un modèle imperméable ou multirisques selon le besoin.

La combinaison haute visibilité offre pour sa part une protection réellement plus complète. Il est possible d’acheter des combinaisons à double fermeture ou encore des cottes à bretelles.

Enfin, on n’oublie pas le sweat, le short et le t-shirt haute visibilité pour l’inter-saison et la période estivale.

Bien plus qu’un simple vêtement, la tenue de travail à haute visibilité est un équipement de protection individuel. Elle contribue à limiter les risques d’accident auxquels les travailleurs font face au quotidien. Il faut donc veiller à choisir des modèles qui respectent les normes, et principalement la norme EN ISO 20471, chez un fournisseur fiable.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *