A quoi sert un micro crédit ?

Par Sabrina Joly le 6 juin 2019

Besoin d’un prêt à la fois modique, accessible, et qui ne risquera pas de vous faire plonger dans une nouvelle difficulté financière. Les établissements de microfinance semblent être une bonne excellente alternative. Leurs offres présentent plusieurs avantages incontestables qui attirent de plus en plus d’emprunteurs de nos jours. Pour rééquilibrer votre situation financière, cette solution est recommandée.

Le micro-crédit : un petit crédit accessible à tous

Pas besoin d’être en CDI ou d’avoir une situation financière stable pour avoir recours à un microcrédit. En effet, contrairement aux banques, les microfinances sont moins strictes par rapport aux conditions d’octroi de prêt, et se montrent plus ouverts aux moins bons profils, comme les intérims, les CDD, ou même les chômeurs. D’ailleurs, les microcrédits sont très conseillés pour ces derniers afin de retrouver une certaine stabilité financière, et de se recréer un nouveau chemin vers la vie active. Et oui, il est tout à fait possible de demander un emprunt à la microfinance pour démarrer une nouvelle activité professionnelle.

A titre d’information, les microcrédits sont des emprunts qui se négocient entre 300 à 5000 euros avec un taux d’intérêt entre 3.75% à 4% et un délai de remboursement entre 6 à 36 mois. Les conditions sont donc propices pour n’importe quel type d’emprunteur.

Le micro crédit peut être affecté ou non affecté

Comme tout autre emprunt à la banque, le micro crédit peut également être affecté ou non. De ce fait, si vous ne souhaitez pas communiquer à l’établissement de prêt l’objet de votre prêt, c’est possible. Ce peut aussi être le cas si vous souhaitez utiliser l’argent pour différents attributs. Dans ce cas, un prêt non affecté est conseillé. Cependant, pour faciliter et accélérer les procédures, vous pouvez toujours opter pour un prêt affecté. Ce peut être le cas si vous souhaitez monter votre propre activité avec un microcrédit. D’ailleurs, cette mention peut être un bon argument pour convaincre l’établissement de prêt.

Dans tous les cas, pour faire une demande de petit crédit, vous devez préparer un dossier qui contient : vos pièces d’identités, votre quittance de loyer, vos avis d’imposition, et vos fiches de paies ou allocations.

Des conditions de remboursement plus flexibles

Si vous optez pour un microcrédit, vous avez l’avantage de bénéficier de conditions de remboursement beaucoup plus flexibles. Lorsque vous prétendez au crédit, vous bénéficiez déjà de conseils avisés quant aux différentes possibilités de remboursement. En effet, selon votre cas et votre profil, les conditions peuvent varier. Dans tous les cas, il existera toujours un issu pour vous éviter une situation de surendettement.

Comme déjà indiqué un peu plus haut, un emprunt auprès de la microfinance se rembourse sur un délai variant entre 6 à 36 mois. Et en plus de votre profil, le montant du capital demandé pourra également affecter ce délai. Vous devez alors choisir la somme à bonne escient pour définir le délai de remboursement le plus court possible.

« Plus court », car plus votre remboursement s’étale dans le temps, plus vous payerez votre emprunt vous coûtera plus cher. De ce fait, si vous avez la possibilité de raccourcir vos mensualités de 3 mois, faîtes-le. Cela fera du bien à votre situation financière.

En cas d’imprévu ou d’incapacité temporaire à honorer une ou deux mensualités, voire plus, les établissements de microfinance se montrent plus ouverts, et peuvent discuter avez-vous d’une solution adaptée aux deux parties. Vous ne serez pas alors stressé face à une période difficile.

Juste pour précision, un prêt à la microfinance, comme tout prêt bancaire, vous tienne jusqu’à parfait remboursement de la somme demandée.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *