Accès à l’eau potable et assainissement de l’eau: quels enjeux?

Par Adrien Faure le 28 novembre 2017
Accès à l'eau potable et assainissement de l'eau: quels enjeux?

Il n’est pas de vie sans eau. C’est un fait: l’eau est indispensable à notre existence. Si cette vérité est établie, il semble que nous n’en soyons toutefois pas encore totalement conscients, en témoignent certaines de nos actions. Accès à l’eau potable et assainissement de l’eau: quels enjeux? Éléments de réponse. 

La situation de l’eau

Nous sommes aujourd’hui en 2017, à l’aube de 2018. Notre jolie planète abrite actuellement 7,55 milliards d’habitants. Si nous, occidentaux, avons la chance de vivre dans des conditions plutôt confortables, ce n’est toutefois pas le cas de tous…

« Aujourd’hui, plus d’un milliard d’individus manque d’eau potable, et plus de trois milliards – soit la moitié de la population mondiale – ne disposent pas de système d’assainissement adéquat. » La Croix Rouge.

Nous faisons actuellement face à un problème inquiétant: alors que la demande en matière d’eau potable ne cesse de s’intensifier, nos ressources, elles, tendent à diminuer. En effet, si la Terre est composée d’eau à hauteur de 71%, l’eau douce, elle, ne représente que 0,003% de celle-ci. Rajoutons à cela qu’à peine un tiers de ce faible pourcentage se révèle être « économiquement utilisable ».

Si le réchauffement climatique et la croissance démographique participent à la pénurie de l’eau, nos modes de vie actuels n’y sont toutefois pas étrangers. L’expansion de l’agriculture industrielle et l’augmentation de la consommation de viande, entre autres, peuvent également être pointés du doigt.

Peut-être l’ignorez-vous mais, par jour, un être humain moyen consomme plus ou moins 160 litres d’eau. Multipliez ce chiffre par le nombre d’habitants et par le nombre de jours passés sur Terre par chacun de nous et vous obtiendrez un montant total colossal!

Dès lors, que faire?

La question de l’assainissement

Face à ce constat, force est de constater l’importance de développer nos systèmes d’assainissement et de multiplier nos efforts pour rendre plus aisé l’accès à l’eau potable dans les pays défavorisés.

En effet, si, chez nous, toute habitation est, soit raccordée à un réseau de collecte collectif, soit dispose d’une micro-station d’épuration ou d’une fosse toutes eaux, c’est loin d’être le cas partout dans le monde.

Si nous ne souhaitons pas hypothéquer notre avenir, il est donc grand temps d’agir!

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *