Assistante maternelle au tiers payant : c’est pour bientôt

Par Béatrice Dubelle le 3 juillet 2018

Parmi les projets du gouvernement, créer une nouvelle aide financière à la garde d’enfants afin de permettre aux mamans les plus modestes d’accéder à l’emploi.

C’est dans le cadre du plan pauvreté, qui sera présenté dans quelques jours, qu’une nouvelle aide financière va être dévoilée pour les parents les plus modestes. Elle concernera les parents d’enfants de moins 6 ans. Ceux-ci n’auront plus à faire l’avance du salaire de leur assistante maternelle, comme l’a expliqué la ministre de la Santé et des Solidarités Agnès Buzyn.

Jusqu’à présent, les parents devaient avancer le premier mois de salaire ainsi que les charges sociales avant d’être remboursés par la CAF à la fin du mois et en fonction de leurs revenus, via notamment une aide appelée complément du mode de garde (CMG).

Le but de la réforme est de mettre en place une prise en charge par la Caisse d’Allocations familiales dès le début et sur les mêmes bases de calcul que celles existant actuellement. Il faudra toutefois attendre quelques mois avant que ce nouveau système n’entre en vigueur.

Comme l’a développé la ministre, ce tiers payant concerne toutes les familles qui bénéficient du CMG, mais vise surtout les familles : « qui n’ont pas les moyens de débourser un mois de garde d’enfant et qui, de fait, renoncent à prendre un emploi, a fait valoir Agnès Buzyn. (…) Nous avons écouté des personnes (…), notamment des femmes seules qui disent : “Je voudrais travailler, il faut que je débourse 600 € pour une assistante maternelle le premier mois, et même si je gagne le smic, je n’ai pas ces 600 € à mettre sur la table pendant un mois ou deux ».

En raison de leurs faibles revenus, les familles concernées ont moins recours à ce mode de garde, et par conséquent restent éloignées de l’emploi. C’est ce que veut changer le gouvernement par cette mesure.

Les assistantes maternelles très sollicitées

Les assistantes maternelles font partie des modes de garde que privilégient de nombreux parents. Certes, leur recrutement doit être fait avec beaucoup d’attention. Laisser son enfant au domicile d’une professionnelle sans d’autres personnes pour vérifier que tout se passe bien n’est pas chose aisée. Cependant, une fois que l’on a trouvé la perle rare, difficile de s’en passer ! De plus en plus de nounous se regroupent au sein de « MAM », maison des assistantes maternelles, ce qui permet en outre à l’enfant de se sociabiliser encore davantage auprès d’autres petits.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *