Certaines formations dans l’agroalimentaire sont méconnues

Par Camille Lafranger le 30 janvier 2017

Les étudiants sont nombreux à chercher la voie dans laquelle ils pourraient s’épanouir pleinement. Certains ont le privilège de se rendre à un salon spécifique notamment pour obtenir quelques informations supplémentaires sur les diverses formations en vigueur.

Il est l’heure de se renseigner sur les diplômes liés à la filière de l’agroalimentaire

Certes, l’année scolaire n’est pas encore terminée pour ceux qui préparent avec la plus grande ferveur le baccalauréat, mais ils doivent tout de même se tourner vers le futur pour tenter de choisir une voie précise.


Lorsque la méconnaissance est au rendez-vous, il est judicieux de se diriger dans des salons spécifiques notamment pour apprendre à connaître les apprentissages proposés par exemple en Bretagne. D’autres zones de France mettent en avant les métiers de la filière de l’agroalimentaire comme dans la Nièvre. Les étudiants ont eu l’occasion d’être accueillis au Salon de l’enseignement supérieur. Plusieurs formations étaient déployées comme celle dédiée aux animaux d’élevage et de compagnie.

Des filières méconnues proposées dans de nombreuses villes françaises

Un concept similaire est disponible dans le Puy-de-Dôme, car les lycées reçoivent les passionnés d’animaux dans le but qu’ils suivent une formation précise. En parallèle, l’industrie alimentaire propose plusieurs secteurs susceptibles de vous combler puisque les métiers de la viande mettent en avant des compétences liées à la production, au management, à la logistique ou au commerce. Pour tenter de satisfaire les attentes des consommateurs, il est obligatoire de répondre à une charte qualitative. Il est important de noter que les formations sont nombreuses dans le domaine de l’agroalimentaire. Ces dernières vous donnent la possibilité d’obtenir une licence, un BTS ou encore un CAP.

Des salons dédiés aux formations de l’agroalimentaire pour renseigner les étudiants

Contrairement aux idées reçues, ce domaine rassemble une quantité astronomique de formations. Ces dernières sont toutefois méconnues, c’est par exemple le cas pour la licence pro dédiée à la logistique et au pilotage des flux ou encore au BTS des sciences et des technologies des aliments. Bien sûr, pour tenter de devenir un charcutier traiteur et un boucher, il sera impératif de passer par la case du Bac Pro. En France, de nombreuses filières sont impactées par cette méconnaissance alors que les étudiants sont multiples à se questionner sur leur avenir sans pour autant trouver une voie dans laquelle ils puissent s’exprimer pleinement. C’est pour cette raison que les salons sont toujours très intéressants.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *