Comment choisir sa motorisation de portail


Accueil > Maison, jardin et immobilier

Comment choisir sa motorisation de portail

Marc Vilmartz - le 2 juin 2017 - 0 commentaires

Vous avez un portail manuel que vous voulez optimiser pour un plus grand confort d’utilisation ? Une manière de rendre son portail pratique et plus sécuritaire est de le motoriser. Mais attention, il faut que le modèle que vous avez soit motorisable car certains portails ne sont pas prévus pour recevoir un moteur. On vous en dit plus dans notre article.

Quels portails sont non motorisables ?

En fait, il n’existe pas beaucoup de modèles de portails non motorisables. Certains ménages doivent en disposer chez eux, sans s’en rendre vraiment compte, car de forme ils sont comme tous les autres portails. Seul souci, c’est qu’ils ne possèdent pas les pièces de renfort adaptées pour une motorisation de portail. Techniquement, la motorisation n’est possible que lorsque le portail est muni de vérins ou de ras articulés placés sur les renforts fixés horizontalement sur les vantaux, s’il s’agit bien sûre d’un portail battant. Le rôle de ces renforts est de soutenir le poids exercé par le moteur sur les battants lorsqu’il y ouverture ou fermeture.
C’est généralement le cas des portails en matériaux légers comme le PVC, qui de solidité et de compacité, sont assez reprochables car ils se tordent facilement. Le cas est le même pour les portails manuels installés sur terrain en pente raide, puisque la force générée par l’angle d’inclinaison ne peut être compensée par la motorisation, et donc, le moteur aura beaucoup de mal à assurer comme il faut l’ouverture et la fermeture, et surtout, ne pourra supporter la charge des vantaux en mouvements.

Choisir la motorisation selon le type de portail ?

Le choix du kit de motorisation portail doit effectivement se faire en fonction du type et de la finition du portail. Autrement dit, vous ne pourrez installer une même motorisation sur un portail battant et sur un autre coulissant.
Pour les portails à double vantaux, 2 solutions de motorisation sont envisageables. La motorisation à vérin qui convient le plus aux portails lourds, c’est-à-dire ceux en fer ou en bois. Elle requiert des fixations robustes vu qu’elle exerce une traction plus forte vers les paumelles. Aussi, elle offre une vitesse d’ouverture/fermeture assez faible étant donné le poids de l’équipement. Quant à l’installation, elle est assez discrète et peut être placée sur un poteau ou sur un mur perpendiculaire au portail.
Nous avons ensuite le kit motorisation à bras qui s’adapte à tous les portails sauf bien sûr les non motorisables. Très rapide d’installation et d’actionnement, il est compact et assez imposant. Pour la pose, il nécessite moins de fixations étant donné que la traction respecte le mouvement des battants.

Détails à retenir pour la motorisation des portails coulissants

En outre, une motorisation spéciale est conçue pour les portails coulissants. Seulement, certains éléments techniques sont à prendre en compte pour adapter la motorisation à votre portail. A propos, elle est normalement munie d’un rail qui doit être intégré au rail du portail. Ce dernier existe en 3 versions dont le rail rond qui est esthétiquement intéressant, le rail triangulaire qui est assez solide et qui n’assimile pas les aspérités de surface. Au final, le rail rond qui n’est pas trop recommandé des professionnels car ils résistent moins aux intempéries et ont tendance à retenir l’humidité, les saletés, l’eau de pluie etc…
Le choix de la motorisation portail coulissante doit également tenir compte de la longueur du portail car plus il est long, plus les réglages à l’installation seront corsés. A noter également, la portée de transmission et le type de l’engrenage à crémaillère, car les conditions d’entretien en dépendront. Finalement, vérifiez bien la compacité, la flexibilité et la vitesse de réaction du bloc moteur car il faut qu’il soit capable de gérer automatiquement les obstacles pouvant surgir sur la trajectoire du vantail.







Vous avez aimé cet article, recommandez-le à votre réseau :



about the author

Laisser un commentaire