Comment bien choisir son ressort de compression ?

Par Camille Lafranger le 29 novembre 2018

Si vous n'êtes pas du métier, fuyez pendant qu'il est encore temps (private joke) ! N'exagérons rien, le choix du ressort doit être fait avec beaucoup de mesures. Il est une pièce importante du moteur et afin d'éviter la casse, son remplacement doit être fait par un professionnel.

Petite analyse des ressorts de compression 

Fabriqué à partir d'un acier prévu spécialement pour les ressorts, le ressort de compression est avant tout un serpentin élastique. Son utilisation aura pour effet d'absorber une force, ou au contraire d'offrir une résistance. Il devient un accumulateur d'énergie pure, un amortisseur de chocs ou de vibrations, ou encore, un générateur de force. 

C'est le type de ressort métallique le plus courant et le plus efficace. La seule condition est que les spires ne se touchent pas lors de son utilisation. Dans le cas contraire, le risque serait de voir la pièce s'abîmer beaucoup plus rapidement que prévu. D'où l'importance de choisir son ressort avec un modèle précis ou grâce aux conseils d'un professionnel.

On souffle le chaud et le froid

Il existe deux types de ressort de compression, l'un est enroulé à froid et l'autre formé à chaud. Pourquoi choisir l'un plutôt que l'autre ? La différence réside dans le traitement, le premier est chauffé et manipulé le second est manipulé approximativement à température ambiante (sous-entendu n'est pas chauffé à blanc). 

Pour faire le meilleur choix, il faut se renseigner sur la force qui mettra à l'épreuve la pièce, ces deux techniques ont pour incidence d'affecter différemment l'acier. La sélection de l'acier a lui aussi son importance, d'ailleurs certains ne sont pas recommandés pour l'une de ces deux techniques ou inversement peuvent être sans problème maniés à chaud et à froid. Cela dit, on note une différence de prix entre les deux, l'acier à chaud nécessitant moins de traitement que celui enroulé à froid. Comme il refroidit à température ambiante, il ne connaît pas de contraintes qui peuvent provenir du durcissement à froid ou de la trempe.

Encore une fois, il faut posséder un minimum de connaissance pour faire le bon choix ou vous tourner vers l'avis d'un expert par sécurité.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *