Comment devenir un bon voyant ?

Par Arnaud Narivelo le 1 octobre 2018

Les activités de divination sont un métier insolite, mais en vogue. De plus en plus de gens sont intéressés par les arts ésotériques. Cela consiste à donner une prédiction aux clients (consultants) en utilisant diverses techniques de divination. Vous souhaitez devenir voyant ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir pour exercer le métier.

Comment devient-on voyant ?

Pour certains, la voyance est un don. Les voyants d’antan avaient d’ailleurs de réelles capacités de divination. Pour ceux qui ne le savent pas encore, cette activité existe depuis des milliers d’années. Les plus vieilles tables de prédication datent d’environ 3 000 ans av. J.-C. Pour d’autres, c’est un métier comme un autre : il s’apprend. Il existe aujourd’hui un grand nombre de formations dédiées à ce qui souhaite tailler une place dans cet univers. Ces formations consistent à apprendre au futur voyant la maîtrise du support de voyance qu’il souhaite utiliser. Il peut s’agir, entre autres, de boule de cristal ou encore de cartes. Notons qu’en France, aucune obligation légale n’existe concernant ces formations. Tout le monde peut devenir voyant sans avoir suivi des formations relatives aux diverses techniques de voyance.

Les qualités d’un bon voyant

Comme tout métier, celui de la voyance est régi par un certain nombre de règles. En premier lieu, le voyant doit parfaitement maîtriser son instrument de divination. Ce qui requiert une grande volonté d’apprentissage. Savoir utiliser une boule de cristal ou encore lire dans les cartes l’avenir d’une personne n’est pas chose aisée. En revanche, une chose est sûre, avec beaucoup de volonté, vous parviendrez sûrement à devenir un bon voyant.
Ensuite, un bon voyant doit faire preuve d’une grande discrétion. Certes, il est important de faire de la publicité pour développer l’activité. En revanche, ce n’est pas en se donnant en spectacle ou encore en se vantant dans les médias qu’il y parviendra.
Enfin, un bon voyant doit être honnête. La voyance peut être le gagne-pain principal d’une personne, mais elle ne doit jamais profiter de la situation d’un consultant pour lui extorquer de l’argent.

Les conditions de l’activité de voyance

Ce métier est très peu réglementé et est compatible avec l’autoentreprise. Pour exercer légalement votre activité de voyance, vous pouvez donc juste vous inscrire en profession libérale. En général, le voyant exerce son activité à son propre domicile. En revanche, rien ne l’empêche de louer un local. La voyance à distance est très courante de nos jours. Les gens ne sont plus obligés de se déplacer chez vous ou dans votre cabinet pour connaître leur avenir amoureux, professionnel ou autre. Pour ce faire, vous devez créer un site Internet dédié à votre activité de voyance sur lequel vous faites figurer toutes les informations vous concernant. Parlez-y de votre don, de votre formation, de votre tarif, de vos diverses qualités. Vous pouvez intégrer sur votre site web un chat en ligne permettant à vos consultants d’entrer en contact direct avec vous, par exemple pour prendre un rendez-vous. Bien entendu, il ne faut pas oublier d’y figurer le numéro de téléphone sur lequel vos clients peuvent vous contacter.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *