Et si vous essayiez les cosmétiques alternatifs

Par Camille Lafranger le 18 septembre 2017

Vous aimeriez adopter des gestes écoresponsables dans votre vie de tous les jours et souhaitez apprendre à consommer mieux. Plutôt que de chercher à tout arrêter d’un coup, il est conseillé d’y aller progressivement en attaquant chaque famille d’articles au fur et à mesure. Il est important de définir des critères de choix en fonction de ses convictions et sa sensibilité. Dans le domaine des produits de beauté, il faut distinguer trois types de cosmétiques.

Ceux qui respectent l’environnement

Consommer des produits qui respectent la nature est devenu une évidence pour beaucoup de monde actuellement. Néanmoins, il n’est pas toujours facile de se repérer au milieu d’un certain nombre de labels dont certains sont juste des messages purement marketing. Commencez par vérifier sur Internet quels sont les labels auxquels on peut se fier. Il est important de choisir des cosmétiques qui utilisent des composants naturels, issus de l’agriculture biologique.

Il faut également veiller à ce que les éventuels rejets de ces produits soient biodégradables. Une fois jeté, quel impact mon produit aura-t-il sur la nature ? Quel intérêt d’acheter une crème respectueuse de l’environnement si son flacon ne peut pas être recyclé ? Consommer mieux ne consiste pas qu’à lire les étiquettes, à vérifier les composants, ce style de vie s’inscrit dans une démarche de réflexion permanente sur la manière dont on peut chercher à réduire l’impact que l’on peut avoir sur la nature.

Ceux qui ne sont pas mauvais pour la santé

Malheureusement, nous avons encore récemment constaté que certains laboratoires de cosmétiques utilisaient toujours des produits chimiques qui peuvent s’avérer dangereux pour la santé. Selon certains rapports d’organisme de protection des consommateurs, il est possible d’en retrouver dans certains articles de puériculture. Dans la liste des substances toxiques se trouvent des perturbateurs endocriniens, des agents irritants ou cancérigènes. Il est important de bien se renseigner sur ce que l’on achète.

Ceux qui protègent les animaux

Grâce à une prise de conscience de la part de la population ainsi qu’un travail important des lobbys de défense de la cause animale, certains laboratoires commencent à se ranger du côté de ceux qui ne testent pas leurs produits sur les animaux. D’autres revendiquent le fait de ne pas utiliser de substance provenant de ces derniers. La tendance Vegan va même plus loin en créant des labels où les fabricants s’engagent à ne rien consommer de l’exploitation animale, comme le miel, le lait, la laine.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *