Etat de la transformation digitale dans les banques françaises

Par le 25 janvier 2019

Face à la multiplication de leurs concurrents numériques, les banques françaises ne peuvent pas échapper à la digitalisation. Depuis 20 ans, elles ont dû renouveler leurs offres et les adapter à l’air du temps. Avec le développement des start-ups, qui utilisent les technologies avancées, la transformation digitale des établissements financiers est encore plus que nécessaire.

Des clients de plus en plus connectés

Actuellement, 80 % des consommateurs optent pour les solutions numériques pour toutes les opérations (communication avec le service client, retrait ou virement…) qu’ils effectuent sur leur compte en banque. Ils privilégient les Foires Aux Questions et les réseaux sociaux pour s’informer ou pour faire part de leurs requêtes. 75 % d’entre eux se servent de leur smartphone tandis que le reste utilise d’autres appareils connectés mobiles. De plus, 95 % des Français disposent d’un ordinateur connecté à internet chez eux. C’est pourquoi la digitalisation constitue un atout pour les banques traditionnelles.

Effectivement, les échanges avec les gestionnaires de compte deviennent plus faciles et plus rapides grâce à ces outils modernes et les transactions sont instantanées. C’est le cas chez Crédit Agricole Alpes Provence, par exemple, explique Yann Lhuissier Directeur Général Adjoint de la caisse régionale. Si vous ouvrez un compte Ma Banque, vous avez la possibilité de profiter des avantages de la numérisation.

Les banques à l’écoute des clients

‘après les études menées par la Fédération Bancaire Française ou FBF, les clients apprécient les services en ligne. Ils leur permettent d’obtenir des réponses adaptées à leurs besoins. Ils leur sont même bénéfiques dans la mesure où ils ont des assistances après-ventes à leur disposition à tout moment, sans compter les discussions via les chatbots. En ce qui concerne les clients de Crédit Agricole, par exemple, ils sont de 4 millions à bénéficier des offres numériques. Ceux de Crédit Agricole Alpes Provence en font partie. Consciente de cette réalité, la caisse régionale décide alors de mettre en place des mesures strictes pour protéger les données personnelles de ses souscripteurs. Vous pouvez constater que leurs offres sont sécurisées. De plus, elle applique le règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD), qui vous garantit la confidentialité, depuis sa prise d’effet le 25 mai 2018.

Les banques diversifient leurs services

Puisque le comportement des clients change, les banques de France essaient de leur donner satisfaction en améliorant leurs offres. Cependant, cela ne suffit plus, elles ont de nouveaux défis à relever. Certaines d’entre elles tentent alors de se sortir du lot en proposant des packs adaptés à des consommateurs de tout âge tandis que d’autres misent sur l’agrégation de compte.

Le compte en banque pour mineurs

Actuellement, même les mineurs peuvent avoir leur propre compte bancaire (sous la tutelle d’un adulte). Pour Crédit Agricole, par exemple, la caisse régionale dispose d’une offre avec carte de retrait pour les jeunes de plus de 12 ans. En effet, si vous avez des enfants et que vous voulez leur apprendre à gérer leur argent, vous avez 3 choix de cartes : celle qu’ils utilisent dans les guichets automatiques (avec les options assurance en cas de perte ou de vol et l’assistance médicale), celle avec un contrôle de solde et celle avec un débit instantané (seulement pour les plus de 16 ans). La condition d’octroi de ces cartes est l’engagement des parents à garantir leur bonne utilisation. Avec cette banque, vous pouvez même ouvrir un compte pour votre nouveau-né.

L’agrégation de compte

Cette option consiste à l’assemblage de plusieurs comptes ouverts dans plusieurs banques sur une même application mobile. Concrètement, si vous avez différents comptes, vous pouvez les consulter grâce à une seule application. Cette dernière vous permet également d’effectuer les opérations habituelles comme le paiement de vos achats, le virement ou le retrait d’argent. Depuis 2017, les clients des plus grands établissements financiers de France, dont Crédit Agricole, bénéficient des avantages de ce service numérique. Selon un cabinet de conseil en finances, ces derniers sont en train de créer leur propre agrégateur de compte.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *