Évaluer un conseil d’administration

Par le 11 mars 2019
goudsmit tang management

Les organismes privés, gouvernementaux et sans but lucratif ne sont généralement pas tenus d’effectuer régulièrement des évaluations du conseil d’administration. Cependant, ils ont beaucoup à gagner à le faire de toute façon. Vous pouvez apprendre beaucoup de choses en examinant les informations fournies sur le conseil d’administration d’une société dans son rapport annuel. Et, il est nécessaire d’avoir certaines compétences spécifiques pour obtenir des indices sur le niveau de qualité de la gouvernance d’une entreprise.


Le rôle du conseil d’administration dans la bonne gouvernance d’une société

En théorie, le conseil d’administration est responsable devant les actionnaires et est censé diriger la gestion de l’entreprise. Mais dans bien des cas, le conseil d’administration est devenu le serviteur de la direction, qui en est généralement aussi le président. Le rôle du conseil d’administration est de plus en plus examiné pour éviter tout conflit d’intérêts, analyse Goudsmit Tang.


Évaluer votre conseil à l’aide de questions précises

Comme chaque société est unique, les questions devraient être examinées et modifiées pour répondre aux besoins de l’organisation. Les principaux aspects de l’évaluation du conseil portent généralement sur le rendement du conseil, le comportement de l’administrateur et la relation du conseil avec le directeur général. Ainsi, pour aider les investisseurs à évaluer l’objectivité des conseils d’administration, il existe une liste des points à contrôler selon Goudsmit Tang Management.


Vérifier le degré d’indépendance

L’une des principales caractéristiques d’un conseil d’administration efficace est la composition des membres. Il est conseillé que le conseil soit composé d’une majorité de membres externes indépendants. Bien que ce ne soit pas nécessaire. Plus le nombre de membres externes du conseil est élevé, mieux c’est. Cela rend le conseil plus indépendant et lui permet d’offrir un niveau plus élevé de gouvernance d’entreprise aux actionnaires. Et cela est particulièrement avantageux lorsque le poste de président du conseil est séparé de celui de chef de la direction et est occupé par un tiers.

Le nombre des comités

Il y a quatre comités importants du conseil d’administration : le comité exécutif, le comité de vérification, le comité de rémunération et le comité des mises en candidature. Il peut y avoir plus de comités selon la philosophie de l’entreprise.
– Le comité exécutif est composé d’un petit nombre de membres du conseil d’administration qui sont facilement accessibles pour prendre des décisions qui doivent être tranchées rapidement. Les délibérations du comité exécutif sont toujours rapportées à l’ensemble du conseil d’administration et examinées par ce dernier. le comité exécutif, le comité de vérification, le comité de rémunération et le comité des mises en candidature. Il peut y avoir plus de comités selon la philosophie de l’entreprise.
– Le comité exécutif est composé d’un petit nombre de membres du conseil d’administration qui sont facilement accessibles pour prendre des décisions qui doivent être tranchées rapidement. Les délibérations du comité exécutif sont toujours rapportées à l’ensemble du conseil d’administration et examinées par ce dernier.
– Le comité de vérification travaille avec les vérificateurs pour s’assurer que les bilans comptables sont exacts et qu’il n’y a pas de conflit d’intérêts entre les vérificateurs et les autres cabinets de consultation employés par l’organisme. Idéalement, le président du comité de vérification est un expert-comptable agréé.
– Le comité de rémunération est chargé de fixer la rémunération des membres de la haute direction. Il est vital que le PDG ou d’autres personnes en conflit d’intérêts ne doivent pas siéger à ce comité. Le comité de rémunération devrait se réunir au moins deux fois par an.
– Le comité de mise en candidature est responsable de la nomination des membres du conseil d’administration. Le processus de nomination devrait viser à recruter des personnes indépendantes et dotées d’un ensemble de compétences qui font actuellement défaut au conseil d’administration.


Engagements et contraintes de temps

Le nombre de conseils et de comités auxquels siège un membre du conseil d’administration est un facteur clé dans l’évaluation de l’efficacité d’un membre.

Pour conclure cet article, sachez que la composition et le rendement d’un conseil d’administration peuvent être révélateurs en ce qui concerne ses responsabilités envers les actionnaires d’une société. Un conseil perd de sa crédibilité si son objectivité et son indépendance sont compromises.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *