Comment faire son choix de reconversion professionnelle?

Par le 20 février 2018

La reconversion professionnelle peut être réalisée à différents âges pour les hommes comme les femmes. Elle trouve sa cause dans différents facteurs : mal-être professionnel, recherche d’un nouvel emploi stable, déclic…Ainsi demeurer toute sa vie dans une seule et unique profession n’est plus dans l’ère du temps. En outre de nombreuses entreprises recherchent aussi des profils atypiques.

Le boom de la reconversion professionnelle : la fin de métro-boulot-dodo

Autrefois un recruteur était frileux face à des CV qui n’étaient pas linéaires. Ainsi une personne titulaire d’un master de littérature n’était pas accueillie à bras ouvert chez les consultants informatiques. Le constat était le même dans les professions paramédicales. Pourquoi une ancienne secrétaire souhaitait-elle devenir orthoptiste ? Heureusement cette vision étriquée est désormais terminée. Des candidats qui se reconvertissent apportent aussi un regard neuf à leurs nouvelles professions. De plus, ils sont souvent bien plus motivés et décrochent généralement d’excellentes notes. En effet certains jeunes gens sont bien moins concernés par leurs études, que des trentenaires qui ont quitté leurs emplois pour relever un nouveau défi.

Choisir le secteur paramédical : un nouveau souffle à sa carrière

Si certains secteurs sont résolument bouchés, d’autres – tournés vers le soin à la personne – sont en pleines expansions. Ainsi le paramédical est un secteur qui a le vent en poupe. Les personnes lassées de leur train train au bureau et désireuses d’aider d’autres personnes seront donc ravies par les multiples offres de reconversions comme assistants dentaires, opticiens, aides-soignants, kinésithérapeutes, ostéopathes…Bien entendu pour réussi sa reconversion, il est important d’opter pour une préparation sérieuse et une bonne école.

Pour une reconversion 100% réussie : école optique

Si la personne sélectionne une reconversion professionnelle tournée vers l’optique , nul doute que les les formations ISO sont parfaitement adaptées. En général les cycles de reconversion sont proposés sous forme accélérés et avec des cours du soir. Le candidat à la reconversion pourra opter pour un cycle court de monteur lunetier (entre 6 mois et 1 an) ou un cycle long d’opticien (entre 18 mois et 24 mois). En outre cette filière affiche un très fort taux d’embauche post diplôme. Près de 90% des diplômés décrochent un poste 3 mois après leurs diplômes et les salaires varient entre 2100 euros net pour un employés et 5000 euros pour un propriétaire de magasin d’optique. Nul doute que le temps d’étude est vite rentabilisé par la suite de la carrière.

Avant de se lancer dans un projet de reconversion, il est possible de faire un point avec un profession des ressources humaines. Certaines structures comme la fonction publique peuvent aussi co-financer des projets de reconversion. En outre, la personne pourra aussi prendre le temps de visiter différentes écoles et prépas afin de choisir une formule efficace et de qualité.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *