Les honoraires de syndic : halte aux abus !

Par Marc Vilmartz le 5 décembre 2016
tarifs de syndic en hausse

En cette fin d’année, l’heure des comptes résonne. On compare les assurances, les abonnements, les contrats… Tous les nouveaux échéanciers sont sujet à un constat relativement similaire : les coûts sont rarement à la baisse !


Les syndics suivent le mouvement

Les syndics de copropriété ne vont pas à contre-courant. Les tarifs pour l’année 2017 ont augmenté, comme ils le font chaque année. En soit, une augmentation des honoraires des syndics de copropriété n’est pas catastrophique. Au sein de la copropriété, il rend de grands services et si vous avez la chance d’avoir trouvé un syndic compétent, changer votre fusil d’épaule pour quelques euros de différence n’est pas forcément une bonne idée.
Par contre, si comme l’a constaté le cabinet Syneval sur Paris, les tarifs explosent de +23%, il est peut-être temps de rechercher un autre partenaire !

Attention aux abus sur les prestations exceptionnelles

Mais là où les abus sont les plus fréquents, c’est pour pour les prestations ponctuelles. Ainsi, en cette fin 2016, certains copropriétaires ont eu la surprise de découvrir des montants hallucinants pour un simple enregistrement de la copropriété.
Certains syndics n’ont eu aucune honte et aucun scrupule à faire facturer cet acte 1800€ ! En effet, les syndics peu respectueux de leurs clients ont compris que comme pour toute nouvelle obligation légale, les copropriétaires n’avaient pas d’autres choix que de le faire sans en connaître les tenants et aboutissants.
Pourtant, montre en main, le portail sur le syndic et l’immobilier, changerdesyndic.fr, a fait le test. L’immatriculation a pris à peine une trentaine de minutes à Myriam, gestionnaire de copropriété au sein d’un syndic parisien.

Comment éviter les abus ?

Si vous avez déjà signer le devis, il est trop tard, sauf délai de détractation, pour faire machine arrière. Si vous n’avez pas encore valider l’offre de votre syndic habituel et que les tarifs demandés vous semblent trop élevés, faites une étude de la concurrence. Demandez plusieurs devis à d’autres syndics en précisant bien vos besoins et comparez les offres.
Toutefois, sachez bien faire la différence coût et qualité de services. Aller au moins cher n’est pas non plus la bonne solution si c’est pour avoir des soucis tous les deux mois avec votre syndic !

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *