Infertilité masculine: des boxers protecteurs d’ondes

Par Adrien Faure le 27 octobre 2016
Infertilité masculine: des boxers protecteurs d'ondes

Les ondes, bien que très utiles à notre quotidien, peuvent avoir des effets néfastes sur notre santé. Yohann Barthélémy, Romain Robertet et Antoine Serouille l’ont bien compris. Ces trois jeunes de 25 ans à peine ont fondé il y a peu une start-up: Duoo. Leur produit? Un boxer capable de protéger les organes génitaux des ondes émises par les téléphones portables. Gros plan. 


    Des boxers pour lutter contre l’infertilité

    On ne compte plus les études scientifiques relatant de la dangerosité des ondes diffusées par nos portables sur la fertilité masculine. Ces dernières induiraient en effet une dégradation de la qualité et de la quantité des spermatozoïdes.

    Malheureusement, les habitudes sont tenaces et nombreux sont les hommes qui continuent à ranger leurs téléphones au creux de leurs poches de pantalons… Face à ce constat, nos trois compères se sont étonnés de l’absence de mesure en la matière. Fraîchement diplômés, les jeunes entrepreneurs ont eu l’idée de concevoir des caleçons protecteurs.

    Comment ça marche?

    Le concept s’apparente au principe de la cage de Faraday. Ils se sont associés avec des ingénieurs textiles pour générer un tissu conducteur composé de fil argentés à hauteur de 30%. Cette composition particulière permet de repousser la quasi totalité des ondes émises par les portables (99%). En portant ce type de boxer, c’est comme si votre portable, pourtant bien au chaud dans votre poche, se trouvait en réalité à 30 mètres de là.

    Les 2.000 premiers exemplaires ont d’ores et déjà trouvé acquéreur. Les trois acolytes ont donc soulevé la coquette somme de 300.000€ afin d’en concevoir 11.000 de plus en prévision des fêtes de fin d’année. Une boutique éphémère située à Paris, dans le Marais, s’apprête également à voir le jour.

    Pour la petite anecdote, sachez qu’il existe deux modèles: « Joyeux » et « Précieux », ça ne s’invente pas!

    Une succes-story à l’horizon? L’avenir nous le dira!

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *