La ponceuse girafe : domaine d’application

Par Dominique Schnneider le 2 octobre 2018

Dans la décoration intérieure, changer de papier peint ou refaire sa peinture fer murale sont des tâches usuelles. Toutefois, avant de donner du peps à son intérieur, il est indispensable d’avoir recours au polissage, et ce, à la main. Cette tâche n’est pas toujours aisée, vu que certains plafonds atteignent les 2,5 m, même lorsqu’on a un escabeau à disposition. Fort heureusement, la ponceuse électrique girafe est là. Ce matériel permet non seulement de gagner du temps, mais aussi réduit l’effort nécessaire à la besogne.

Une ponceuse girafe, c’est quoi ?

Tout comme l’agrafeuse long bras, la ponceuse girafe se caractérise par son long manche qui peut atteindre les 4 mètres. Destinée à atteindre les hauteurs, celle-ci n’a pas de mal à réaliser le ponçage d’un plafond ou d’une mezzanine. Autrement, ce serait une ponceuse orbitale excentrique tout à fait ordinaire. Ainsi, la ponceuse à bande à bras télescopique dispose d’un plateau de ponçage circulaire, comme ses semblables. Bien sûr, le mouvement de celui-ci est dépendant du déplacement sphérique engendré par un moteur électrique. Etanche aux résidus et particules, ce dernier constitue la partie la plus encombrante du système. Son poids est d’ailleurs chiffré entre 2,5 et 4,5 kg. Toujours pour vos travaux faciles, certains modèles sont équipés d’un système d’aspiration ou de nettoyeur haute pression. Cela épargne aux utilisateurs d’avoir à nettoyer le chantier avant application. A cette option s’ajoute une tête souple admettant un mouvement rotatoire de 180° grâce à laquelle il devient plus aisé d’atteindre les moindres recoins de la maison.
En outre, sur le comparatif ponceuse girafe, tous les modèles ont un diamètre variant de 150 à 225 mm. Aux composantes précédemment citées peuvent s’additionner des plateaux interchangeables, un variateur électronique ou encore des rallonges. Mais ce ne seront que des options supplémentaires à facturer.

Comment utiliser le matériel à bon escient ?

En quoi utiliser la ponceuse girafe ? Pour définir cette utilité, il convient de voir la méthode utilisée par le professionnel. En effet, avant de relooker sa maison via son revêtement mural et son plafond, il importe de se débarrasser du reste de peinture façade puis d’enduit. Cela se fait à l’aide de la ponceuse. Ensuite, l’on appose une couleur de peinture au choix. Un dernier coup de ponceuse, insufflera une touche nette ainsi qu’un rendu d’exception à la surface.
Cependant, avec la longueur du manche, il serait réfléchi d’utiliser le matériel dans un endroit où l’espace le permet. Cela n’empêche tout de même pas son utilisation dans des surfaces réduites, pour les bandes de joints par exemple. Dans les deux cas, évitez d’appuyer fort sur le support. Aussi, si vous devez poncer les coins d’angles d’une balustrade, préférez une ponceuse à tête triangulaire. Cette alternative est bien plus efficace et vous ne regretterez pas l’investissement.
Pour finir, puisque les disques abrasifs ne sont pas fournis avec le matériel à l’origine, vous devrez être pointilleux dans votre sélection. Tout d’abord, ne prenez qu’un modèle anti agrippant. Puis, assurez-vous que sa taille corresponde à la tête de votre ponceuse. Une fois toutes ces mises au point terminées, le travail n’attend que vous.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *