Logistique: le défi du e-commerce

Par Volana Duprès le 19 juillet 2018
Optimisation logistique e-commerce

Ce n’est plus un mystère, le e-commerce poursuit son explosion et les chiffres ventes en ligne pourraient nous faire tourner la tête. Ainsi, entre 2016 et 2017, les chiffres du e-commerce ont progressé de 15% pour dépasser le milliard de transactions et les 72 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Mais face à une croissance quasi exponentielle, le secteur du e-commerce fait face à de nombreux défis, notamment en termes de logistique. Car à moins de vendre des produits dématérialisés (logiciels, vidéos…), il faut pouvoir gérer et traiter un volume toujours plus important de produits qui devront être réceptionnés, stockés, préparés puis expédiés. Mais pour cela il faut de l’espace, ou tout au moins en optimisé la gestion. C’est là le défi logistique du e-commerce.

Optimiser la gestion des entrepôts logistiques

Face d’innombrables références à traiter, la traçabilité des produits vendus sur internet peut devenir un réel casse-tête. Et parce que les entrepôts à disposition ne sont pas extensibles à l’infini, il devient essentiel pour les e-commerçants de réduire autant que possible les stocks, d’optimiser les surfaces de stockages et bien évidemment de tendre vers une satisfaction client maximal avec un temps de traitement et des erreurs de préparation réduites.

Face à ce défi, l’informatique est le meilleur allié. En effet, comment le cerveau humain pourrait-il gérer et traiter seul des milliers voire des millions de références et en optimiser le stockage et le traitement ? Des experts en informatique et en logistiques développent année après années des logiciels entièrement dédiés à l’optimisation de la chaîne logistique, et notamment à la gestion des entrepôts. On parle de logiciel WMS, oui Warehouse Management System dont la vocation est de gérer notamment les flux de marchandises, les emplacements ou la préparation des commandes afin d’augmenter la productivité des entrepôts e-commerce.

Mécaniser et automatiser entrepôts e-commerce

On a tous en tête l’image des préparateurs de commandes arpentant des allées sans fin en poussant un petit chariot et en scannant les produits sélectionnés à l’aide d’une douchette. C’est bien la réalité et le quotidien d’une partie des personnels employés dans le e-commerce. Mais fort heureusement, la préparation des commandes bénéficie de l’appui d’outils mécanisés et automatisés qui assurent une partie des fonctions logistiques.

Ainsi, de nombreux entrepôts de stockage sont équipés de convoyeurs industriels qui permettent d’assurer le transit d’une partie des références traitées et leur acheminement à l’emplacement souhaitées dans l’entrepôt. Grâce à un système de scanner, chaque référence est clairement identifiée et peut, au grès de son parcours, être basculé et déposée au bon endroit, tant dans une phase de réception que dans une phase d’expédition. Si l’on pense de prime abord aux convoyeurs au sol équipés de bandes ou de rouleaux, il existe également des convoyeurs aériens qui permettent de limiter l’emprise au sol et donc d’optimiser les espaces à disposition.

Une fois encore, c’est l’informatique qui vient en support du défi logistique grâce au logiciel WCS ou Warehouse Control System qui assure la bonne automatisation des convoyeurs, systèmes de bascules, chariots automatisés et autres systèmes logistiques mécanisés. Et plutôt que de faire arpenter des kilomètres d’allées aux préparateurs de commande, le travail est facilité grâce aux convoyeurs qui permettent de faire circuler des bacs et des produits d’une zone à l’autre d’un entrepôt.

Prendre de la hauteur pour gagner de l’espace

Dans les univers de la logistique et du e-commerce chaque mètre carré compte, d’où la nécessité d’optimiser la gestion des espaces de stockage tel qu’évoqué plus haut. Mais il n’est pas toujours possible de pousser les murs. Une tendance forte s’impose puisque la logistique prend de la hauteur grâce aux mezzanines et plateforme de stockage. En effet, les entrepôts e-commerce bénéficient souvent d’une importante hauteur sous plafond qui est pourtant rarement exploitée. Grâce aux mezzanine et plateforme de stockage, l’utilité de chaque mètre carré peut être doublée, triplée… La capacité de stockage peut ainsi être considérablement augmentée sans pour autant développer son emprise au sol.

Ce gain d’espace permet de décupler les stocks ou le nombre de références à disposition. De même, il permet de conserver une forte proximité entre l’ensemble des produits et donc de faciliter et d’accélérer le traitement des commandes. L’un des exemples les plus flagrants de cette prise de hauteur de situe chez Amazon où l’on parle de « Pick Towers ». Ainsi, l’entrepôt de Saran a pu gagner quelques 54 000m² de surface de stockage grâce à l’installation de mezzanine ou « pick towers » à 3 étages.

Au-delà de ces solutions et face à la demande croissante, mais aussi à l’exigence croissante des clients e-commerce, le défi logistique du secteur de la vente en ligne reste entier. Chaque solution trouver laissera place à une nouvelle problématique. Mais c’est à ce prix que le e-commerce créé la consommation de demain.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *