Que manger pour soigner son microbiote ?

Par le 25 septembre 2017
une choucroute chaude

Le microbiote intestinal est un ensemble de micro-organismes. Ces bactéries naturelles forment une défense contre les problèmes de santé. Mais, pour qu’elles fassent bien leur travail, il faut les « nourrir ». Cela passe par des bons comportements alimentaires.

Limitez les aliments néfastes

Un microbe a des besoins nutritionnels. Comme pour n’importe quel régime, les apports sont donc nécessaires pour le voir évoluer.
Il n’est pas question de supprimer totalement des aliments, mais de limiter leur prise. C’est le cas des protéines animales ou de la plupart des produits transformés, notamment la malbouffe contenant beaucoup d’acides gras. Le blé et les produits laitiers, qui augmentent le développement de mucus, ne doivent pas être consommés en excès.
Les antibiotiques agissent également sur le microbiote. En effet, ils viennent tuer des bactéries dont certaines sont bonnes pour la santé. Vous ne devez en prendre que quand vous êtes véritablement malade. Un petit rhume et un mal de tête se soignent parfaitement avec un bon repas, une tisane et un bon ajustement de la température dans les lieux où vous vivez.

Les prébiotiques et les probiotiques : la solution

Contenant beaucoup de fibres végétales, les prébiotiques oeuvrent activement pour le bien-être du microbiote. Vous les retrouvez dans des légumes. Commencez par des cuissons à la vapeur pour que votre corps s’y habitue et n’intégrez pas tout de suite les crucifères crus. Ils pourraient avoir des effets non voulus.
Les probiotiques, bactéries vivantes, sont contenus dans différents aliments ou recettes comme le kéfir, le kimchi, le miso, le yaourt, la choucroute, les cornichons…Ils permettent une modification douce de votre alimentation sans souffrir de problèmes intestinaux. Si votre régime alimentaire et vos goûts ne permettent pas l’ingurgitation de ces aliments, orientez-vous sur les comprimés vendus en pharmacie. Ces compléments alimentaires ont une action bienfaitrice pour votre microbiote.

Les risques d’un microbiote non contrôlé

Quand votre microbiote ne fonctionne pas comme il le devrait, les symptômes sont immédiats. Malheureusement, trop peu de personnes sont avertis et pour soulager leur corps, ils se bourrent d’antibiotiques. Comme nous l’avons vu précédemment, ce réflexe est plus négatif que positif.
Une personne touchée connaît des troubles digestifs : ballonnement, diarrhée, constipation, maux d’estomac…

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *