Quand remplacer sa chaudière ?

Par Jose Daphinel le 18 janvier 2019

Le changement de chaudière implique un investissement important, mais l’idée ici n’est pas d’attendre qu’une panne survienne pour penser au remplacement. En effet, certains signes vous alarment sur l’état de détérioration de votre chaudière et en les détectant à temps, vous aurez ainsi l’occasion de réfléchir sur la bonne chaudière à choisir dont les performances et la durabilité s’adaptent à vos besoins et budget. Voici quelques pistes qui vous permettront de déterminer le bon moment pour remplacer votre chaudière et vous éviter bien des désagréments.

Pensez à sa durée de vie

L’estimation des experts concernant la durée de vie des chaudières est d’environ 15 ans. Au-delà de cette limite, une chaudière est classée obsolète et ne sera plus aussi performante qu’avant, si vous persistez à l’utiliser malgré tout.

Si tel est le cas, la chaudière ne fera qu’augmenter votre consommation énergétique pour un rendement thermique médiocre. Autrement dit, elle ne sera désormais plus rentable, écologique et satisfaisante en matière de performances. Son état général va encore se dégrader au fil du temps. C’est le tout premier signe qui doit vous pousser à la remplacer par un modèle plus récent.

Des symptômes qui ne trompent pas

Outre l’âge de la chaudière qui est le point de départ de tout changement d’installation, il existe aussi d’autres indices qui vous permettent de prendre conscience de la nécessité de remplacer votre chaudière.

Il y a tout d’abord les pannes répétées qui apparaissent fréquemment, même si des réparations ont déjà été effectuées. Cela signifie surement que les composants de votre appareil sont vétustes et plutôt que d’augmenter davantage les factures liées aux réparations, il est peut-être temps de tout changer !

Par ailleurs, si vous constatez une baisse de performance de votre chaudière, c’est-à-dire, quand vous ne ressentez plus le moindre confort thermique, vous pouvez commencer par détecter la source du problème pour essayer de réparer l’appareil en faisant appel à un spécialiste du chauffage. Dans le cas échéant, n’hésitez pas à vous procurer un nouveau modèle de chaudière qui est, certes, un investissement conséquent, mais qui vous assure néanmoins confort d’utilisation, durabilité et performances.

Le conseil des experts

Selon l’avis des professionnels du chauffage comme Kritter Grassi, une chaudière reste performante dans la mesure où elle produit un rendement minimal de 75 %. C’est donc la valeur thermique de base qui doit vous servir de référence pour surveiller la performance de votre appareil. En-dessous de cette valeur, la chaudière est classée inefficace et devra être remplacée dès que possible.

Un changement de foyer peut également nécessiter un changement de chaudière car cet appareil doit être adapté aux différents besoins et fonctionner au mieux.

 

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *