Quel gaz utilisé pour souder l’aluminium ?

Par le 14 mai 2019

Il existe deux gaz de protection couramment utilisés pour le soudage à l’arc de l’aluminium: l’argon et l’hélium. Ces gaz sont utilisés sous forme d’argon pur, d’hélium pur et de divers mélanges d’argon et d’hélium.

D’excellentes soudures sont souvent produites en utilisant de l’argon pur comme gaz de protection. L’argon pur est le gaz de protection le plus populaire; et est souvent utilisé à la fois pour le soudage à l’arc sous forme de gaz et à l’arc sous gaz tungstène. Les mélanges d’argon et d’hélium sont probablement les suivants; et l’hélium pur n’est généralement utilisé que pour certaines applications spécialisées du soudage à l’arc sous gaz.

Lors de l’examen d’un gaz de protection pour le soudage de l’aluminium; nous devons prendre en compte les différences entre les mélanges d’argon et d’argon et d’hélium. Afin de comprendre l’effet de ces gaz sur l’opération de soudage, vous pouvez examiner les propriétés de chaque gaz. Vous verrez immédiatement alors que le potentiel d’ionisation; et la conductivité thermique du gaz de protection à l’hélium sont beaucoup plus élevés que ceux de l’argon. Ces caractéristiques ont pour effet de produire une chaleur plus importante lors du soudage avec des ajouts d’hélium dans le gaz de protection.

Gaz de protection pour le soudage à l’arc sous gaz

D’abord pour le soudage à l’arc sous gaz, les additions d’hélium par un expert d’une entreprise de plomberie Choisy  Le Roi, varient d’environ 25% à 75% d’hélium dans l’argon. En ajustant la composition du gaz de protection, nous pouvons influencer la répartition de la chaleur vers la soudure. Ceci, à son tour, peut influencer la forme de la section transversale du métal soudé et la vitesse de soudage.

Des essais ont montré que la section transversale; relativement étroite de la soudure blindée à l’argon pur présente un potentiel plus élevé de piégeage de gaz et, par conséquent, peut contenir plus de porosité. La chaleur plus élevée et le modèle de pénétration plus large; des mélanges hélium/argon aideront généralement à minimiser le piégeage du gaz et les niveaux de porosité plus faibles dans la soudure complétée.

Le gaz de protection à l’argon pur produira  généralement une soudure complète avec un aspect de surface plus brillant. Une soudure faite avec un mélange hélium/argon nécessiterait généralement un brossage au fil après soudure pour obtenir un aspect de surface similaire. En raison de la conductivité thermique élevée de l’aluminium, une fusion incomplète peut constituer une discontinuité probable. Les mélanges de gaz de protection à l’hélium peuvent aider aussi à prévenir la fusion incomplète; et la pénétration incomplète en raison du potentiel de chaleur supplémentaire de ces gaz.

Gaz de protection pour le soudage à l’arc au gaz de tungstène

Lorsque l’on considère le gaz de protection pour le soudage à l’arc au tungstène au courant alternatif (AC), l’argon pur est le gaz le plus utilisé par un plombier Paris 19. L’argon pur assurera donc une bonne stabilité de l’arc, une action de nettoyage améliorée et de meilleures caractéristiques de démarrage d’arc avec l’aluminium.

Les mélanges hélium / argon sont parfois utilisés pour leurs caractéristiques de chaleur plus élevée. Des mélanges de gaz, généralement à 25% d’hélium et à 75% d’argon; sont parfois utilisés et peuvent aider à augmenter les vitesses de déplacement lors du soudage à l’arc au tungstène. On utilise des mélanges de plus de 25% d’hélium pour le soudage à l’arc AC / gaz au tungstène, mais pas souvent; car ils peuvent avoir tendance à produire une instabilité, dans certaines circonstances, dans l’arc AC.

De l’hélium pur ou des pourcentages élevés de gaz de protection à l’hélium; sont principalement utilisés pour le soudage à la machine à l’arc au tungstène avec une électrode négative à courant continu. Souvent conçues comme des soudeuses à la molette; la combinaison du soudage à l’arc sous gazet l’électrode négative à courant continuet de la chaleur dégagée par le gaz utilisé; peut aussi fournir des vitesses de soudage rapides et une pénétration exceptionnelle. Cette configuration est parfois utilisée pour produire des soudures bout à bout à pénétration complète.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *