Les techniques pour porter un bébé sur un vélo

Par le 27 septembre 2017
un enfant sur un vélo

Pour porter un bébé sur un vélo, chacun a sa manière. Cela dépend de chaque parent, mais aussi des pays de provenance. L’important est que le cycliste et le bébé soient bien en sécurité et aient un maximum de confort.

Quelques options vues à travers le monde

Quel que soit le pays visité, le port d’un bébé sur un vélo peut être différent. Généralement, l’enfant est placé à l’avant du vélo à l’aide d’un support conçu à cet effet, mais il n’est pas rare également que les parents placent l’enfant à l’arrière. Cette dernière option se constate généralement pour les transports de bébé en France. Mais là encore, il est à noter que les mères en ville optent pour un support qui se place à l’arrière du vélo, tandis que celles de la campagne préfèrent mettre une petite remorque derrière le vélo pour installer confortablement l’enfant et le tirer. Pour ce qui est du support mis à l’avant du vélo, ce sont surtout les Hollandais qui optent pour ce choix. Toutefois, il faut avoir un vélo spécial pour éviter d’être gêné par le support. En effet, avec les vélos basiques, cela peut causer des accidents et de l’inconfort dans le pédalage. L’enfant peut même finir par tomber à force de donner des coups de genoux au support si la mère sur la selle oublie d’écarter les jambes.

La bonne option pour garder son bébé à l’avant

Pour qu’un bébé puisse se placer à l’avant d’un vélo sans risque et afin que le conducteur ait une visibilité constante sur l’enfant, il est préférable d’éviter les vélos de type anglais. Leur forme n’est pas adaptée aux supports porte-bébé installés à l’avant. Concernant ce support, il existe des sièges spéciaux qui permettent de placer le bébé sur l’avant avec confort et en toute sécurité. Cependant, ces derniers ne peuvent supporter qu’un poids de bébé ne dépassant pas les 15 kg. Pour son confort, un bébé aura, dans ce cas, droit à un siège imperméable et parfaitement rembourré. Le bébé disposera également d’un repose-pieds pour éviter que ces derniers ne soient pris dans les rayons du vélo. Le parent n’aura pas à le tenir, il aura constamment les mains sur le guidon étant donné que le siège porte-bébé pour vélo doit disposer d’un harnais et d’une ceinture de sécurité afin de suivre les normes.

Le choix de la remorque ou d’un siège en avant

Selon les options qui permettent de mettre un bébé en avant ou à l’arrière du vélo, l’important c’est la sécurité. Dans une ville avec une circulation dense, il est préférable d’avoir l’enfant sous les yeux et de le mettre à l’avant. Mais dans ce cas, il est nécessaire d’avoir un siège et un vélo adapté pour le confort du bébé et sa sécurité. En campagne, avec une circulation moins encombrante et un plus grand espace, l’enfant aura plus de liberté dans une remorque. Dans tous les cas, les dispositifs de sécurité doivent toujours être présents.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *