LASIK et presbytie : ce que vous devez savoir

Par Alban Maregot le 4 mai 2022
la presbytie

Les problèmes oculaires les plus courants en France et dans le monde sont les erreurs de réfraction. Selon plusieurs études, environ la moitié de la population pourrait bénéficier d’une correction réfractive appropriée pour traiter des problèmes tels que l’hypermétropie, la myopie, la presbytie et l’astigmatisme. Continuez la lecture de notre article pour découvrir tout ce que vous devez savoir sur le LASIK et la presbytie.

Qu’est-ce que la presbytie ?

La presbytie est liée à l’âge et se définit comme l’incapacité de voir clairement les objets de près. Cette affection se manifeste généralement à partir de la quarantaine et s’aggrave jusqu’à 65 ans environ. Le terme lui-même vient d’un mot grec qui signifie « vieil œil ». La presbytie est due à un manque d’élasticité du cristallin. Votre cristallin, qui se trouve dans l’œil derrière l’iris coloré, change de forme pour concentrer la lumière sur la rétine afin de voir les objets de près. Avec l’âge, le cristallin devient plus rigide et perd sa capacité à se remodeler, ce qui rend la vision plus difficile, notamment pour les objets rapprochés. Si elle n’est pas traitée, la presbytie n’a pas seulement un effet négatif sur votre vision, elle peut aussi provoquer des maux de tête et une fatigue oculaire. Vous êtes concernés par ce cas et souhaitez faire une opération de la presbytie ? Sachez qu’il existe plusieurs cliniques où sont dispensées ce genre d’opération, c’est notamment le cas de Clinique de la Vision à Paris.

Lasik Presbytie

Quels sont les traitements de la presbytie ?

Malheureusement, il n’existe aucun moyen de prévenir ou d’inverser le processus normal de vieillissement à l’origine de cette affection. La presbytie peut être corrigée par des traitements tels que les lunettes de lecture, les lentilles bifocales ou de contact, voire la chirurgie. Des implants multifocaux (bifocaux ou trifocaux) peuvent être implantés dans l’œil après l’ablation du cristallin naturel clair ou d’une cataracte (un cristallin opaque). L’implant multifocal permet une mise au point claire de loin et de près. Il est même possible à l’avenir que la presbytie soit traitée par des gouttes ophtalmiques au lieu de lunettes. Si l’objectif d’un patient est de se débarrasser de ses lunettes de loin et de près, la monovision ou la mini-monovision peut être pratiquée. Ce qui signifie qu’un chirurgien corrige l’œil dominant pour la distance et sous-corrige intentionnellement l’œil non dominant pour la proximité ou la quasi-proximité. Cela permet de minimiser le besoin de lunettes à toutes les distances.

Comment traiter la presbytie avec le LASIK ?

La presbytie étant le résultat du vieillissement naturel que connaissent la plupart des gens, le LASIK ne peut pas nécessairement la corriger. Si un patient presbyte ne se soucie pas de porter des lunettes à une distance particulière, alors il suffit de corriger la vision de loin et le patient devra toujours porter des lunettes de lecture. Le LASIK (laser-assisted in situ keratomileusis) est une chirurgie oculaire populaire qui permet de corriger l’hypermétropie, la myopie et l’astigmatisme. Toutefois, cette procédure n’empêche pas l’apparition de la presbytie. Il existe une technique utilisée pour traiter la presbytie à l’aide de la procédure LASIK, appelée monovision. La plupart des patients font un essai avec des lunettes ou des lentilles de contact pour voir s’ils peuvent tolérer la correction d’un œil pour la vision de loin et d’un œil pour la vision de près avant de procéder à l’intervention.

De nombreux français âgés de 40 ans ou plus sont soit légalement aveugles, soit malvoyants, la principale cause étant les maladies oculaires liées à l’âge. Il est pour cela important de les déceler le plus tôt possible pour bien pouvoir les traiter.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.