Les erreurs à éviter pour votre demande de pension de réversion

Par Matthieu Resaut le 16 décembre 2022

N’étant plus en activité, une pension de retraite est versée au retraité. Même lorsque ce dernier décède, une partie de cette allocation est octroyée à l’un des membres de sa famille sous forme d’une pension de réversion. Pour en bénéficier, le membre de famille concerné doit remplir certaines conditions. Il doit également éviter de commettre un certain nombre d’erreurs durant la procédure de demande de cette subvention.

Ne faites pas la demande de pension de réversion trop tard

Faire la demande de pension de réversion trop tard est la première erreur à éviter. En effet, avant de faire votre demande, vous devez en amont vous renseigner sur les démarches à suivre ainsi que sur les délais à respecter.

Une fois que vous remplissez les conditions requises, vous devez immédiatement démarrer la procédure pour faire la demande. Entre autres conditions, vous devez prouver que la personne retraitée est ou a été votre époux/épouse.

Si vous êtes l’enfant de la personne retraitée, vous aurez à prouver que votre parent a exercé un métier de fonctionnaire de son vivant. Quoi qu’il en soit, la demande en question doit être déposée dans les 12 mois qui suivent le décès de la personne retraitée.

Elle peut être faite par courrier ou en ligne. Après avoir fait la demande, vous devez espérer une réponse de la part de l’organisme l’ayant reçue durant un délai de 4 mois au plus. Si vous ne recevez pas de réponse de leur part, cela signifierait que votre demande de pension de réversion a été rejetée.

Vous pouvez cliquer ici afin d’avoir plus de renseignements quant au processus à suivre pour la demande de pension de réversion. Vous avez même la possibilité de vous faire accompagner par des conseillers.

faire une demande de pension de réversion

Faites attention aux documents requis

La seconde erreur à éviter est de ne pas fournir tous les documents requis pour la demande de pension de réversion. Pour faire cette demande, vous devez fournir un certain nombre de pièces justificatives.

Il s’agit entre autres de votre carte d’identité, de votre passeport ou de tout autre document attestant votre nationalité. Ensuite, vous devez joindre au dossier votre acte de naissance, ainsi que celle de la personne retraitée défunte portant les mentions marginales.

Vous devez fournir votre Relevé d’Identité Bancaire, le dernier avis d’imposition, ainsi qu’un certificat attestant que la personne retraitée est effectivement décédée. Le livret de famille doit également figurer parmi les documents à remettre pour constituer le dossier pour la demande de pension de réversion. Vous devez vous assurer que ce livret est à jour avant de le faire parvenir.

Déclarez les bons montants pour la pension de réversion

Une dernière erreur à ne pas faire est de ne pas déclarer les bons montants. Vous devez uniquement déclarer les montants des ressources des 3 mois précédant la date marquant le début de la procédure de demande la pension.

Vous devez veiller à faire votre demande de pension de réversion auprès de la caisse de retraite adéquate. Si la personne retraitée défunte exerçait une activité salariale, vous devez vous adresser à la CARSAT ou à la CNAV.

La CARSAT intervient au niveau régional alors que la CNAV intervient plutôt au niveau national. Si la personne retraitée exerçait une profession libérale, la caisse de retraite habilitée à recevoir votre demande de pension de réversion est la CNAVPL.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *