4 idées reçues sur les véhicules électriques !


Accueil > Motos, voitures et véhicules

4 idées reçues sur les véhicules électriques !

Arnaud Narivelo - le 7 décembre 2017 - 0 commentaires

Les véhicules électriques font rêver et en même temps suscitent des réactions plus nuancées. C’est vraiment un secteur en plein développement et il reste beaucoup de choses à faire pour le démocratiser et convaincre tous les conducteurs. Les détracteurs des véhicules électriques avancent les arguments suivants. Tâchons de relativiser, et voyons ce qu’on peut leur répondre…

On n’entend pas arriver les voitures et scooters électriques

Effectivement, les véhicules électriques sont silencieux, et passent presque inaperçus dans la circulation. Pour autant est-ce vraiment dangereux ? N’apprend-on pas aux enfants à regarder avant de traverser ? Et au permis de conduire à vérifier tous les rétros avant de s’engager ? Sans compter que le conducteur du véhicule est lui aussi tenu de faire attention à son environnement pour sa sécurité et celle des autres…

Le silence est pour moi plutôt un bon point du coup ! Si seulement les villes pouvaient devenir moins bruyantes… Car la pollution ambiante n’est pas seulement atmosphérique, mais aussi sonore. Elle est la cause de désagréments comme les maux de tête.

Les véhicules électriques polluent

Je vous accorde que l’électricité produite avec les centrales nucléaires est discutable. Cependant, la part d’énergie produite avec des sources renouvelables comme les éoliennes ou encore les panneaux solaires augmente chaque année. Et notre pays est tout de même dans une optique de développer ces ressources.

Faut-il donc renoncer à utiliser et développer l’électrique sans laisser la chance au pays de continuer sur cet élan des énergies renouvelables ?

De plus les véhicules électriques eux-même n’émettent pas de particules et restent les moins polluants à ce jour par rapport à ceux roulant aux énergies fossiles…

Trop de charge pour le réseau

Certains pensent que le réseau électrique ne pourrait pas tenir si tout le monde utilisait des véhicules électriques qui doivent être rechargés genre tous les soirs. Je suis d’accord que cela demanderai une très importante adaptation du réseau. Mais soyons réalistes. De toute façon, ce ne sera jamais la totalité des véhicules qui rouleront à l’électrique. Les camions et grosses machines de chantiers, les cars resteront à l’énergie thermique. Et pour les grands trajets on n’utilisera pas non plus forcément l’électrique en tout cas tant que l’autonomie n’aura pas été améliorée. Mais sait-on jamais… 🙂

En tout cas, même si 30% des véhicules étaient électriques, la recharge de ceux-ci ne représentera pas plus que la consommation de nos lampes LED, écrans plasma ou encore

les climatisations ou les lampes halogènes… Je pense qu’on pourrait tous charger nos véhicules la nuit sans faire sauter les plombs 😉

La peur de tomber en rade

Oui, un scooter ou une voiture électriques on besoin d’être rechargés plus souvent que vous ne faites le plein de votre véhicule thermique. Mais pour autant c’est la même démarche, vous surveillez la jauge et quand il y a besoin vous faites le plein ! Je ne vois pas la différence.

Lorsque vous utilisez un scooter électrique vous ne prévoyez pas de faire 400 km dans la journée, vous faites de petits trajets… Et vous trouvez maintenant des bornes de recharge un peu partout. Le réseau se développe sans arrêt. J’habite une petite commune de 2000 habitants, et cet été une borne de recharge a été installée sur le parking de la Mairie 😉

Vous pouvez trouver le plan des bornes ici : https://fr.chargemap.com/

Alors voilà, n’ayez plus peur, osez l’électrique !







Vous avez aimé cet article, recommandez-le à votre réseau :



about the author

Laisser un commentaire