6 raisons de préférer la moto à la voiture

Par le 28 mars 2019

Malus écologique, hausse des taxes sur le carburant sont autant de raisons qui poussent certains automobilistes à changer radicalement leur manière de se déplacer. La voiture, pourtant indispensable pour des millions de personnes, est plus que jamais remise en cause au sein de notre société. C’est pourquoi de plus en plus d’individus, lorsqu’ils en ont la possibilité, privilégient d’autres moyens de transport tels que le covoiturage, l’utilisation des transports en commun ou encore la moto dont le nombre d’immatriculations ne cesse de croître. Cela s’explique notamment par les nombreux avantages qu’elle procure. Découvrez lesquels en lisant cet article !

La moto, un moyen de transport économique

Devant la flambée des prix du carburant, rouler tous les jours en voiture coûte cher, d’autant plus quand on y ajoute les frais d’entretien. En conséquence, de nombreux individus se tournent vers la moto dont la consommation de carburant est nettement inférieure à celle d’une voiture. Il va de soi que l’efficacité énergétique d’une moto dépendra du modèle, mais, de manière générale, le budget carburant peut être divisé par deux.

Enfin, l’entretien d’une moto est nettement moins contraignant que celui d’une voiture, ainsi que le prix des pièces de rechange pour un véhicule standard. Qui plus est, en parcourant de nombreux tutoriels et vidéos présents sur la toile, vous pourrez vous-même prendre en charge quelques pannes mineures, tout du moins celles considérées comme étant les plus fréquentes. Pour ce faire, il est facile de se procurer les pièces moto disponibles sur des sites spécialisés comme https://www.la-becanerie.com, ainsi qu’un bon équipement ! Livrées chez vous, vous n’avez plus qu’à les porter à un mécanicien ou à les monter vous-même.

Rouler à moto pour des sensations fortes et un fort sentiment de liberté

Comme en témoignent de nombreux motards, la moto procure des sensations extraordinaires dues principalement à la vitesse et à la puissance de l’accélération. Combien d’entre eux s’en vont rouler sur des routes peu fréquentées, en dehors des grands centres urbains, afin de profiter de la beauté du paysage ? Sentir le soleil, profiter de la vue, dérouler dans les courbes, entendre le moteur qui « ronronne » sont autant de raisons qui leur donnent ce sentiment de liberté propre à la conduite d’une moto ㄧ et ce, même à allure modérée.

Toutefois, si la tentation est grande de faire le plein de sensations fortes, il est nécessaire d’adopter une conduite responsable en respectant les règles du Code de la Route. Il en va de votre sécurité, mais aussi de celle des autres.

Motard en ville, un gain de temps dans la circulation

C’est sans doute l’une des raisons qui incitent la plupart des automobilistes à adopter la moto. Ceux qui habitent dans les grandes villes le savent pertinemment : circuler durant les heures de pointe en voiture est un véritable supplice. En revanche, rouler à moto, y compris quand le trafic est fortement encombré, vous assure un gain de temps important. Il n’y a qu’à lire les nombreux témoignages postés sur les forums pour s’en convaincre. En moyenne, les motards gagnent 20 à 30 minutes minimum par rapport aux automobilistes à trajet égal.

Enfin, se garer est nettement moins contraignant avec une moto qu’avec une voiture. Tout ce temps de gagné, c’est surtout du stress en moins accumulé ; cela est d’autant plus vrai lorsque l’on doit se rendre à son travail ou à un rendez-vous. À ce titre, l’Université de Montréal a montré en 2015 lors d’une étude que passer plus de 20 minutes en voiture menait progressivement à l’épuisement professionnel. Cet épuisement est à mettre en corrélation avec le temps passé tous les jours dans son véhicule et la congestion du trafic…

Des motos adaptées au style de chacun

À proprement parler, aucune classification officielle n’existe encore pour différencier les styles de motos. Néanmoins, en tenant compte des similitudes entre les modèles, on peut les regrouper à travers 6 catégories :

  • Les routières qui permettent de réaliser de longs trajets. Elles peuvent être équipées d’un dossier, de coffres de rangement et d’un pare-brise afin d’augmenter le confort sur route.
  • Les sportives, qui sont conçues spécifiquement pour la vitesse et pour la réalisation de performances sportives. Toutefois, pour maîtriser ces bolides, il est nécessaire de suivre des stages spécifiques.
  • Les roadsters qui sont des motos polyvalentes à mi-chemin entre les routières et les sportives. Ce sont d’ailleurs celles que l’on retrouve le plus dans le commerce.
  • Les cruisers dont la plus emblématique est sans aucun doute la Harley Davidson.
  • Les tout-terrain qui servent principalement à la compétition : l’enduro (endurance et randonnée), la trial (franchissement d’obstacles) et le cross (moto-cross).

Faire de la moto : c’est bon pour la santé !

L’Institut des Neurosciences et du Comportement Humain de l’UCLA (University of California, Los Angeles), en collaboration avec Harley-Davidson, a démontré que la moto avait des bienfaits sur la santé. Dans le cadre de cette étude, une cinquantaine de motards ont parcouru une trentaine de kilomètres sur une route témoin. Tous ont été soumis aux mêmes protocoles, à savoir : la mesure de l’activité électrique du cerveau, du rythme cardiaque, du niveau d’adrénaline, de noradrénaline, d’hydrocortisone, etc.

À l’issue de cette étude, il est apparu que faire de la moto :

  • est comparable à un exercice physique léger : le rythme cardiaque et la production d’adrénaline augmentent tandis que le taux d’hydrocortisone diminue.
  • réduit de 28 % les hormones liées au stress
  • favorise l’acuité des sens.

Rouler à moto serait donc bon pour la santé ?

Appartenir à la grande communauté des motards

Contrairement aux automobilistes, les motards font partie d’une communauté, et ce, quel que soit le type de cylindrée que l’on pilote ! Cette grande communauté possède ses propres codes (signes de reconnaissance, entre autres) et se regroupe fréquemment pour partager une passion commune le temps d’un trajet.

Être motard, c’est aussi l’occasion de développer ses relations et de nouer des contacts privilégiés avec d’autres motards. En somme, la pratique de la moto favorise les liens sociaux et fait disparaître les barrières entre les individus. Pour preuve, il n’est pas rare de voir, au bord des routes, des motards porter assistance à d’autres ou des regroupements de personnes qui discutent avec chaleur, et pourtant ne se connaissent pas.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *