Assurance-vie avec ETF, profitez des frais de fonctionnement plus faible !

Par le 16 juin 2018

Les ETF ou Exchange TradedFund peuvent constituer une solution simple et efficace pour optimiser un contrat d’assurance vie. En effet, il s’agit des trackers qui répliquent le cours d’un indice boursier tel que celui du pétrole, celui de l’or et ou encore celui de toute autre matière première valeureuse. Par conséquent, le système de l’investissement reste le même, c’est-à-dire que le souscripteur désigne un bénéficiaire qui va hériter de son argent lorsqu’il sera décédé. Et avec l’ETF, cet épargnant peut investir à de moindre coût tout en bénéficiant d’une exonération fiscale très captivante.

Les différents types de trackers et leurs principaux avantages

Un ETP propose une meilleure liquidité par rapport aux autres supports d’investissement car il est côté en continu sur les marchés boursiers. De plus, contrairement aux OPCVM, les frais de fonctionnement d’un ETF est moins coûteux, soit : des frais d’entrée de 0,10% à 0,20% du montant investi ; les frais de gestion annuel et les frais courants propres à l’ETF. Notons qu’il existe même des contrats d’assurances vie qui ne facturent pas de frais d’entrée sur les ETF. Et parmi les différentes catégories d’ETF, on peut citer : les trackers obligatoires ; les trackers par secteur d’activités ; les trackers par secteur géographique, notamment par pays ou par zone ; les trackers immobiliers ;  les trackers larges qui vont jusqu’au niveau mondial ; et enfin, les trackers « trading » comme short et leverage. Il est également à préciser qu’en matière d’ETF, aucun montant d’apport maximum n’est exigé.

Quelques conseils à considérer avant de choisir un ETF

Pour aider les souscripteurs à choisir parmi les ETF disponibles, il y a lieu d’éviter tout d’abord d’opter pour les ETF avec encours trop faibles. En effet, ceci est dans le but de pouvoir réaliser un volume d’échange satisfaisant, c’est-à-dire que l’investisseur aura la possibilité de vendre ou d’acheter des trackers sans problème. Un encours signifie ici l’actif net qui est à la base du placement et sur lequel se calcule tout intérêt de l’investissement. Et par la même occasion, il y a lieu d’éviter également les ETF trop réducteurs comme pour le cas des contrats qui cernent des ETF répliquant un indice composé de quelques entreprises uniquement. Ce qui n’est pas similaire aux trackers larges qui sont moins fragiles et qui englobent plusieurs dizaines de sociétés. D’ailleurs, le fait de pouvoir diversifier les actifs est toujours avantageux. Et pour finir, il ne faut pas hésiter de comparer objectivement les ETF appartenant à un même secteur afin de connaître leurs particularités et leurs limites. Sinon, on peut aussi consulter des professionnels sur des plateformes en ligne, voire ce lien par exemple, pour se faire accompagner efficacement.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *