Comment choisir son tapis de gymnastique ?

Par le 16 janvier 2018

Vous souhaitez acquérir votre propre tapis de gymnastique pour un usage personnel ou pour équiper votre salle de sport ? Le choix entre les différents types de tapis de gymnastique sur le marché n’est pas chose facile. Pour vous orienter dans votre prise de décision, sachez que vous devrez opter pour un tapis de gym en fonction de la finalité dont vous entendez l’utiliser, mais aussi de la matière de fabrique avec lequel il est composé.

Pourquoi vous utiliser un tapis de gymnastique ?

Généralement, le tapis de gymnastique est conçu pour la pratique de la gymnastique au sol. Pour cette fin, si vous êtes à l’initiation, autrement dit, si vous commencez par le travail au sol ne nécessitant pas encore de saut,  un tapis à faible épaisseur ira à votre activité. Cela équivaut au tapis de gymnastique de type houssé ou compact de 3 à 4 cm. Si par contre vous êtes déjà au stade de l’initiation à la réception de saut, un tapis de gymnastique houssé ou thermosoudé de 4 cm est impératif. Si vous avez déjà passé tous ces stades, et travaillez la réception stabilisée, un tapis de gymnastique plus épais, donc celui de 5 cm est indispensable pour assurer votre sécurité dans la pratique de ces activités.  Mais à part ce sport typiquement gymnique, le tapis de gymnastique prend le devant de la scène avec l’avènement du fitness. Pour réaliser les exercices abdos fessiers, gainage sur les coudes ou les assouplissements avec un confort optimal, cet accessoire est indispensable. La pratique du yoga, nécessite également un tapis de gym afin  de conserver un maximum de confort et de stabilité dans la pratique des postures d’équilibre. Pour ces derniers types d’activités physiques, des tapis de gymnastique de faible épaisseur et pliable peuvent faire l’affaire. Dans tous les cas, sachez qu’il existe des normes de tapis de gymnastique selon la réglementation. La norme EN 12503-1 type 1 fait référence au tapis houssé d’épaisseur 30 mm (3 cm) et le tapis compact de 30 à 40 mm (3 à 4 cm).  Le tapis de types 1 et 2 fait référence au tapis houssé et thermosoudé de 40 mm (4 cm)  d’épaisseur. La dernière norme, de types 1, 2 et 3 nécessite une épaisseur de tapis de 50 mm (5cm) existant aussi bien en de tapis houssé, compact ou thermosoudé.

 Par quel procédé de fabrication ?

Tous les tapis de gymnastiques comprennent une mousse ou âme amortisseuse revêtues de différent procédé de fabrication.  Pour le tapis de gym compact, ces deux composant, donc l’âme amortisseuse et le revêtement sont conçus avec la même matière et en même temps. C’est la raison pour laquelle, ce type de tapis est à la fois moelleux, sécurisant et homogène. Son prix est aussi compétitif, car il est le moins cher des différents types de tapis. Même si il est dit être fragile par rapport aux deux autres tapis (houssés et thermosoudés), il convient pour le fitness et tout sport d’initiation sans pratique intense. Le tapis de gymnastique houssé est quant à lui construit en 2 parties distinctes : la mousse et la housse. Le plus d’un tel procédé de fabrication est la facilité d’entretien du tapis. En effet, la housse est amovible permettant une facilité de maintenance. Elle comprend aussi dans la majorité des cas, un élément antiglisse protégeant la mousse. Enfin, il existe aussi un tapis de gym thermosoudé. Dans ce dernier cas, le revêtement du tapis et la housse sont soudés ensemble pour donner une surface complètement homogène. Ce tapis de gymnastique existe uniquement en épaisseur de 40 mm (4 cm).

 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *