Comment réussir à diminuer la viande dans son alimentation ?

Par Marc Vilmartz le 13 août 2018
viande rouge dans l'assiette

Si la communauté vegan peut effrayer avec ses opérations médiatiques, leur combat n’est pas qu’une utopie. La souffrance animale est réelle, tandis que la viande est de moins en moins considérée comme essentielle pour votre corps. Tous les professionnels de la santé s’accordent même pour dire qu’il faudrait limiter sa consommation de viande.

D’ailleurs, la viande rouge est aujourd’hui reconnue comme un facteur aggravant les problèmes cardiaques et il est vivement conseillé de la réduire dans votre alimentation. Comment y arriver alors que vous adorez la viande ?

Apprendre à ne pas avoir une viande à chaque repas

Depuis tout petit, vous avez pris l’habitude d’avoir des légumes ou des féculents avec une viande à chaque repas. Zapper l’un des deux est inconcevable et vous avez l’impression de louper quelque chose. Cette impression est surtout psychologique.

Votre première mission est de combattre cette pensée. En été, cela est assez facile puisque vous pouvez manger de la salade pour y parvenir. De manière générale, on conçoit plus facilement l’absence de viandes lorsque l’on mange froid.

Une autre bonne idée peut être de prendre des substituts végétariens. Les marques sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses à proposer des produits ressemblant à de la viande mais qui n’en sont pas. C’est le cas de steaks aux graines ou de nuggets aux légumes. Avec une bonne sauce, ils sont plutôt bons. C’est une méthode qui porte ses fruits quand vous êtes en phase de réduction de la quantité de viande dans vos repas.

S’informer sur les abattoirs et les associations

Il n’y a rien de mieux que d’aller dans un abattoir pour devenir végétarien. En effet, les éleveurs vendent souvent leur viande à de grands abattoirs et les dernières années, les vidéos d’associations dénonçant ces lieux sont courantes.

Les conditions sont parfois déplorables et les animaux souffrent. Une consommation plus responsable fait souvent suite à de telles découvertes.

Sachez qu’il existe de plus en plus d’éleveurs qui tuent eux-mêmes leurs bêtes et garantissent aux animaux une vie correcte jusqu’aux dernières secondes. Ils ne se retrouvent pas parqués dans de grands camions, violentés et attachés à une chaîne en entendant leurs congénères se faire tuer.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *