Couvreur professionnel : les qualités exigées par le métier

Par le 29 mai 2019

Bon nombre de personnes portent un intérêt particulier au métier de couvreur. Mais n’est pas couvreur qui veut, certaines qualités sont requises pour aboutir à ce métier dans le secteur des BTP. Vous trouverez ci-après les exigences du métier ainsi que les profils à remplir pour pouvoir devenir un couvreur professionnel.

Couvreur : les responsabilités confiées à un couvreur 

La pose de la toiture d’une maison ou celle d’un immeuble est la mission première assignée à un professionnel en toiture tel que ce couvreur dans le 31 un projet de construction. A ce titre, il lui est exigé de garantir que le toit est imperméable, son imperméabilité étant sa fonction principale dans une maison d’habitation.

Différentes étapes doivent être suivies pour la pose ou la rénovation de la toiture. Prendre les mesures de la charpente est la première étape à passer dans l’installation ou la rénovation d’un toit. La réalisation de ce qu’on appelle l’épure, ou plus simplement, dessin de la structure, va faire suite à cette étape. Après la préparation de la charpente, cet expert de la pose de la toiture procèdera aux installations des échafaudages avec toutes les mesures de sécurité requises durant l’exécution de sa mission. 

Avant la pose de la nouvelle toiture, il lui sera demandé aussi de préparer les enduits, selon le type de toit, en tôle, en ardoise ou en tuile. Il lui sera aussi demandé d’assurer l’isolation thermique de l’habitation en fonction des exigences de son client. L’installation des accessoires du toit dont les chenaux et les gouttières pour l’évacuation des eaux de pluie font partie aussi des responsabilités du couvreur. Telles sont les responsabilités qui attendent celui qui veut embrasser le métier de couvreur. 

La principale qualité d’un couvreur est sa capacité à travailler en hauteur et d’affronter le vide.  

Étant donné que le couvreur travaille toujours sur les hauteurs, une des qualités physiques qu’il devrait avoir est de ne pas avoir peur du vide. Une personne qui a du vertige et qui a peur du vide ne doit pas travailler en hauteur. Par conséquent, quelles que soient sa passion et ses compétences théoriques, une telle personne ne peut jamais prétendre pouvoir exercer le métier de couvreur. Le travail d’un couvreur se faisant toujours dans des conditions où les risques d’accident sont quasiment élevés, un couvreur doit être concentré en permanence, puisqu’une toute petite inattention pourra lui être fatale. À cause des telles conditions de travail, il doit assurer et sa sécurité et la sécurité de ses collaborateurs. 

Il doit être capable aussi d’évaluer les risques d’accident durant son travail et de les évaluer afin de ne pas prendre des risques. Il doit toujours avoir en tête que le métier qu’il pratique est beaucoup risqué, et qu’il doit toujours en tenir compte et pour lui et pour ses collaborateurs. Par ailleurs et non des moindres, le couvreur doit être dans de très bonnes conditions physiques. Être perché en hauteur pendant plusieurs heures n’est pas à la portée de tout le monde, il faudra même s’exercer avant de pouvoir y être habitué.

Parcours et qualifications obligatoires pour être couvreur et exercer le métier 

La détention d’un CAP couvreur est requise pour exercer le métier. Mais avoir un brevet professionnel en zinguerie ou en étanchéité permet aussi d’accéder à la profession de couvreur. Pour ceux qui postulent au poste d’encadrement d’équipe de couvreurs, la détention BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR est exigée.  

L’évolution de la carrière de couvreur doit passer par des spécialisations. Devenir chef couvreur, être expert en zinguerie, ou expert en ardoiserie, tels sont les possibilités offertes à l’évolution du poste de couvreur après spécialisation. 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *