Lancer son e-commerce : zoom sur la question du stockage logistique

Par Bernard Billot-Lefebvre le 22 juillet 2020
logistique

La mise en route d’une activité d’e-commerce nécessite de disposer d’un entrepôt de stockage soit en propre, soit par l’intermédiaire d’un prestataire. Cet outil logistique et son efficacité influencent de nombreux aspects de l’activité.

En effet, en plus de définir la qualité de la gestion des stocks ou les délais de livraison par exemple, les performances logistiques définissent également des indicateurs tels que la satisfaction client ou la qualité de l’expérience client.

Les enjeux de la logistique e-commerce sont donc de natures diverses. Bien les appréhender suppose d’anticiper des aspects centraux tels que l’organisation de la zone de stockage d’entrepôt, le processus de préparation de commande ou encore les problématiques de livraison.

Le stockage

Des règles générales

Bien réfléchir à l’organisation de son stockage en entrepôt suppose de suivre certaines règles d’ordre général. L’une des premières d’entre elles consiste à éviter les excès en matière de stock car ils pèsent lourdement sur la souplesse de la gestion de l’entrepôt.

Un entrepôt de stockage doit par ailleurs être organisé sur la base d’un adressage cohérent, être pourvu d’équipements fiables et être maintenu en bon ordre. Les questions de sécurité doivent être considérées avec un sérieux particulier et mobiliser du personnel formé et qualifié.

La question des rayonnages

Il existe trois catégories de rayonnages que l’on rencontre fréquemment :

  • Les rayonnages conventionnels sont les plus polyvalents par leurs fonctionnalités ;
  • Les rayonnages par accumulation conviennent mieux à des marchandises homogènes ;
  • Les rayonnages cantilever sont adaptés à des articles volumineux ou lourds.

Le choix à faire en matière de rayonnage doit rendre compte non seulement de la nature des articles à stocker, mais aussi de la fréquence des rotations au sein de l’entrepôt.

Autres aspects de l’organisation

Le choix des méthodes d’affectation permet d’optimiser la gestion à faire de l’espace de stockage disponible. Les emplacements à retenir pour les articles ainsi que les méthodes d’entreposage doivent tenir compte de l’ensemble des caractéristiques desdits articles afin de leur garantir les meilleures conditions de stockage.

logistique ecommerce

La préparation de commande

La préparation de commande correspond à l’opération logistique qui comprend les phases de prélèvement d’articles au sein de l’entrepôt de stockage et d’assemblage des colis, en conformité avec les commandes émises par les clients. Cliquez ici pour en apprendre plus.

Les caractéristiques de l’activité

La préparation de commande dans le cadre d’une activité d’e-commerce se caractérise par sa clientèle peu fidèle et aléatoire, constituée en majorité de particuliers, ainsi que par l’irrégularité et la complexité des flux de marchandise.

En cas de défaut dans la préparation de commande, cette clientèle, particulièrement exigeante, ne se contente pas d’un retour de marchandise. Elle ne tarde pas à se tourner vers la concurrence et à laisser des avis négatifs, préjudiciables à l’activité.

Les performances attendues

Outre la rigueur qu’elle impose, la préparation de commande en e-commerce a intérêt à bénéficier d’une optimisation. Celle-ci peut passer par des méthodes simples comme par exemple l’adoption de mobilier adapté au rangement des articles ou la réduction de la longueur des trajets des opérateurs.

Elle peut également se faire à travers l’automatisation des processus qui composent la phase de préparation, grâce à des logiciels de gestion d’entrepôt et de préparation de commande. En plus de provoquer une chute du taux d’erreur dans la transmission des commandes, cela permet de :

  • Mieux maitriser la gestion des stocks ;
  • Réduire les risques d’avaries ;
  • Gagner en célérité et en productivité.

Le but global est de parvenir à un processus à la fois fiable, flexible et rapide, depuis le prélèvement jusqu’aux phases de conditionnement et d’étiquetage.

La livraison

En lieu et place des camions complets de marchandises consolidées qui sont le propre de la logistique traditionnelle, l’e-commerce se caractérise par une majorité de petites charges et une demande instable et difficile à prévoir.

Planifier les expéditions

Ici encore, le recours à un logiciel de gestion d’entrepôt peut permettre de déterminer les meilleures options quant aux livraisons prioritaires ou aux modes de transport qui conviennent.

L’efficacité en cette matière est renforcée par l’effet d’un bon étiquetage, capable, en fournissant de bonnes indications, d’assurer à l’entrepôt de bonnes performances, même à l’extérieur, sur le volet des livraisons.

Rationnaliser les coûts

Au-delà du simple choix des méthodes de transport les moins chères, il faut veiller à s’assurer de la fiabilité des expéditions : le service de transport doit donc être de qualité. Diverses techniques logistiques permettent de réaliser des économies sur le coût du transport et d’en réduire les risques.

La détermination du meilleur itinéraire et le fait d’éviter, si possible, le transport multimodal pour une même livraison en sont quelques-unes. Le recours aux palettes gerbables, à un plan de palettisation ou l’optimisation de l’espace de chargement dans le véhicule de transport sont aussi des précautions utiles à prendre dès la zone de stockage d’entrepôt.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *