Le crédit à la consommation est-il ouvert à tout le monde ?

Par Adrien Faure le 26 août 2015
credit-consommation

La société de surconsommation dans laquelle nous nous trouvons actuellement pousse toujours plus de consommateurs à investir dans des services, des produits et des biens de consommation qui ne sont pas toujours indispensables. Pour y parvenir, bon nombre de ces consommateurs décident de passer par un paiement échelonné ou un crédit personnel. Mais tout le monde peut-il se le permettre ? 


Pour éviter que de trop nombreux consommateurs se retrouvent face à des difficultés financières à cause d’un nombre trop important de crédit en cours, la législation belge oblige les agences de crédit de vérifier que le client est majeur, qu’il réside en Belgique, qu’il perçoit régulièrement des revenus et qu’il n’a pas été en défaut de paiement récemment avant de conclure un contrat de crédit. Il est également fortement conseillé aux agences de crédit de vérifier le plafond d’endettement de la personne, c’est-à-dire le rapport entre ses revenus et ses crédits en cours. Si ce plafond est trop élevé, la banque ou l’agence de crédit pourra tout simplement refuser le crédit au consommateur.

Des crédits intelligents et à bon escient

Pour éviter de se retrouver avec de nombreuses mensualités à rembourser tous les mois et de risquer le surendettement, la faillite ou l’insolvabilité, il est essentiel de se tourner vers un crédit uniquement quand les circonstances l’indiquent. Par exemple, faire un crédit pour acheter une nouvelle télévision ou un nouveau smartphone alors que le précédent fonctionne encore très bien ne sera pas indiqué. A l’inverse, demander un crédit personnel pour installer des panneaux photovoltaïques et réduire sa facture d’électricité sur le long terme sera davantage vu comme un crédit intelligent et réfléchi.

Autre élément à prendre en compte: Analyser les différentes offres de crédit afin de trouver la solution au meilleur taux et celle qui sera la plus intéressante d’un point de vue financier.

Enfin, en cas de cumul des crédits et de remboursements difficiles, il sera intéressant d’analyser la solution du regroupement de crédit ou du rachat de crédit hypothécaire.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *