Les options de traitement acoustique : sachez faire le bon choix

Par Simon Plesk le 17 octobre 2016

Les nuisances sonores apportent toutes sortes de problèmes. Il est donc recommandé de s’en protéger au mieux. D’ailleurs, toute construction est régie par une législation en vigueur. Il est donc obligatoire de se conformer à la loi.


    Chaque situation est considérée, et évidemment, les zones aéroportuaires et les salles de concert sont surveillées de près. Les niveaux sonores varient en effet selon les endroits, et les solutions doivent être adaptées.

    La protection contre les nuisances sonores passe donc par un traitement acoustique. De multiples solutions existent, il est donc opportun de jeter un œil sur les possibilités offertes.

    Les nuisances sonores en milieu urbain : les protections disponibles et leur efficacité

    Il est possible de minimiser les nuisances sonores causées par les rassemblements même en extérieur. Des barrières acoustiques peuvent être posées lors des concerts en plein air. Mais il y a bien d’autres solutions plus ou moins durables. On peut en effet envisager les toiles et les murs dont le but est d’absorber les résonances. Les terrasses de café en sont souvent équipées. Mais pour les bâtiments accueillant des concerts régulièrement, il y a des options plus durables. Et dans ce cas là, il faut également se pencher sur la correction acoustique.

    La priorité pour mettre en place des mesures d’insonorisation se porte sur les ouvertures. Les portes et fenêtres sont les points clés de déperdition. Il est donc primordial de vérifier l’étanchéité des portes et fenêtres. Et ensuite, il faut se pencher sur leur épaisseur, c’est-à-dire le vitrage et les panneaux.

    Ensuite, on peut passer aux séparations qui sont constituées par les cloisons, les parois et les murs. L’isolation phonique de ces parois n’est pas à sous estimer. Cela permet, au sein d’un même logement, de ne pas déranger les autres habitants. Enfant et parents n’écoutent pas toujours la même musique, certains jouent même d’un instrument. En ce qui concerne les plafonds, il est possible de les insonoriser avec des faux-plafonds. Ceux-ci doivent être désolidarisés du plafond en lui-même pour une réduction maximale des bruits et de leur impact. Vous n’entendrez ainsi pas les bruits de pas du voisin du dessus. Et pour ne pas non plus déranger celui du dessous, il faut penser aux revêtements en caoutchouc pour le sol.

    Il existe également des sous-couches acoustiques à insérer dans le plancher. De cette manière, on ne dérange personne, et on n’est pas non plus gêné. Des professionnels proposent leurs services pour un traitement acoustique optimal, il est possible d’obtenir des devis pour différentes solutions.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *