Comment créer sa SASU dans le secteur de l’événementiel ?

Par Alban Maregot le 21 décembre 2021
SASU dans le secteur de l'événementiel

En France, les entrepreneurs disposent de tout un panel de formes juridiques différentes pour se lancer. En fonction du type d’activité ou des ambitions de chacun, il est possible d’ajuster sa création d’entreprise pour bénéficier d’avantages multiples en vivant de ses désirs personnels. Malgré la crise sanitaire, qui a nécessairement impacté le développement et l’activité de pans entiers de l’économie, la qualité administrative de notre société démocratique a permis aux entrepreneurs de faire preuve de résilience au plus fort des restrictions. Et aujourd’hui, alors que le virus recule doucement, mais sûrement, il devient évident que de nouvelles perspectives réjouissantes s’ouvrent dans des domaines qui formeront le cœur de l’économie du monde d’après. Voici donc un article pour savoir comment créer sa SASU dans le secteur de l’événementiel et surtout comment en optimiser le fonctionnement.

L’événementiel, un secteur en pleine expansion

Le secteur de l’événementiel a bien entendu été fortement impacté par la crise sanitaire et les nécessaires restrictions de déplacement et de rassemblement décidées par le gouvernement. Pendant de longs mois, toute possibilité d’organiser des salons, des expositions ou des foires a été supprimée pour juguler la diffusion de la Covid-19 et protéger les Français. Ces mesures indispensables ont plongé tous les acteurs de l’événementiel, on parle ici des organisateurs bien sûr, mais aussi des traiteurs, des agences de communication et des innombrables intermédiaires logistiques vivant de ces événements, dans un abîme de doute. Pourtant, le secteur de l’événementiel était avant le début de la crise l’un des poumons économiques de la France.

Selon l’INSEE, le chiffre d’affaires des entreprises « Foires et Salons » a augmenté de plus de 50% entre 2006 et 2016. Beaucoup de ses entrepreneurs cherchaient alors à savoir comment créer une SASU pour prospérer. Le chiffre d’affaires cumulé de tous ces acteurs représentait en 2016 plus de 4,3 milliards d’euros. Le confinement de mars 2020 a sonné le glas de cette progression constante, obligeant les acteurs à réinventer leur métier. Avec la mise en place du passé sanitaire, le secteur reprend vie et s’appuie sur la créativité des entrepreneurs pour se relancer. Événements en visioconférence, à thème resserré pour limiter le nombre de participants, changements d’horaires pour faciliter les déplacements et délocalisation sont des choix efficaces. Et à l’heure où le virus recule nettement, il y a fort à parier que créer sa SASU dans le secteur de l’événementiel aujourd’hui, c’est se positionner favorablement sur un domaine qui sera sans nul doute très dynamique dès demain, porté par le désir de socialiser et de commercer à nouveau.

Pourquoi la SASU est-elle un statut particulièrement bien adaptée au secteur de l’événementiel ?

La SASU, pour Société par Actions Simplifiée, se caractérise par la division de son capital en actions et non en parts sociales, comme c’est le cas par exemple pour la SARL. Ceci crée de multiples avantages pour les entrepreneurs qui adoptent le modèle. En premier lieu, la cession d’actions sous le régime de la SASU est bien plus libre, ce qui permet de définir avec beaucoup plus de souplesse les modalités d’accueil de nouveaux actionnaires au sein du capital de la structure. Dans un secteur aussi dynamique que l’événementiel, c’est un point très important, car l’apport de capitaux permet une expansion extrêmement rapide. Mais ce n’est pas là le seul avantage de la grande liberté statutaire qui caractérise la SASU.

Les règles de fonctionnement internes bénéficient toutes de cette liberté. Ainsi, l’organisation interne, comme les modalités de convocation et de vote en Assemblée Générale ou la transmission des actions à des héritiers sont là aussi très personnalisables. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles tout entrepreneur peut choisir de créer sa SASU dans le secteur de l’événementiel, mais aussi dans l’économie numérique ou tout autre business à fort potentiel de développement. En outre, la SASU reste un statut extrêmement protecteur malgré sa souplesse puisque la responsabilité de l’associé unique sera limitée au strict montant de l’apport réalisé. Dans un monde d’opportunités, mais où l’incertitude plane parfois, cette caractéristique constitue un filet de sécurité non négligeable.

Les démarches pour créer sa SASU dans le secteur de l’événementiel ?

Les modalités de création de la SASU commencent, comme pour toute société, par la rédaction des statuts. On comprendra ici aisément l’importance accrue de cette étape au regard de la liberté conférée à l’entrepreneur en la matière. La rédaction des statuts est une procédure complexe pour le néophyte, car il faudra y inclure des clauses spécifiques en fonction du développement futur de la société. La clause d’agrément par exemple impactera nécessairement par sa présence ou son absence, les modalités d’accueil de nouveaux investisseurs au capital de la structure. Sachez donc vous faire conseiller par un expert juridique pour optimiser votre création d’entreprise dès les premières procédures.

Ensuite, pour créer sa SASU dans le secteur de l’événementiel, il faudra suivre les étapes classiques de création d’une société en France. Si vous souhaitez savoir comment créer une SASU gratuitement, sachez que c’est impossible, car des frais inévitables s’appliquent, mais il est par contre tout à fait possible de les minimiser avec un peu de préparation. Nous y reviendrons dans le dernier paragraphe. Il vous faudra ainsi déposer le capital social de votre société sur un compte professionnel ouvert à la banque ou chez un notaire, qui vous remettront une attestation à inclure dans le dossier de demande d’immatriculation.

Une autre attestation vous sera fournie par le journal d’annonces légales lorsque vous y ferez paraître un avis de création de votre société. Pour compléter le dossier à transmettre au greffe, il faudra ajouter les statuts signés, le formulaire M0 dûment rempli et signé, une déclaration de non-condamnation rédigée par le Président, le document relatif aux bénéficiaires effectifs, la liste des souscripteurs et une copie d’un titre d’occupation des locaux.

créer SASU dans le secteur de l'événementiel

La SASU, des avantages au lancement de l’entreprise et des perspectives d’optimisation

Si créer sa SASU dans le secteur de l’événementiel constitue souvent le choix de l’entrepreneur avisé, c’est aussi parce qu’il permet de bénéficier d’avantages favorisant un lancement d’activité dans des conditions optimales. Il est notamment possible de continuer à percevoir des allocations chômage délivrées par Pôle Emploi tout en créant votre structure, à condition que le Président de la SASU ne soit pas rémunéré, ou bien en deçà de certains seuils fixés par la réglementation.

En outre, la SASU est aussi un puissant levier d’optimisation fiscale. En effet, les dividendes versés à l’associé unique d’une SASU ne sont pas assujettis aux cotisations sociales. Par ailleurs, les cessions d’actions sont soumises à un régime fiscal très léger et la répartition du capital en actions facilite la transmission aux héritiers. En outre, il est même possible pour le Président de bénéficier du régime social de l’assimilé salarié et donc d’un niveau de protection maladie et prévoyance similaire à celui d’un salarié.

Se faire accompagner par un expert pour réussir sa création de SASU

Créer sa SASU dans le secteur de l’événementiel constitue ainsi un choix pertinent, tant en matière de perspectives que de protection ou de transmission. Toutefois, il est important de comprendre que la liberté statutaire accordée à la SASU peut aussi se révéler piégeuse pour l’entrepreneur peu averti. En effet, rédiger des règles d’organisation interne, prendre des décisions en matière fiscale ou sociale impliquent des connaissances que la plupart d’entre nous ne détiennent pas.

Pour prospérer en toute sérénité, il est ainsi vivement conseillé de se faire épauler par un expert. La qualité première de l’entrepreneur qui réussit est bien souvent sa capacité à déléguer des tâches qu’il ne maîtrise pas. Et pour ce qui concerne le domaine administratif, sachez qu’il existe des plateformes en ligne spécialisées dans l’accompagnement des entreprises qui proposent par exemple la rédaction de statuts à des tarifs bien moindres que ceux des notaires ou des experts-comptables et pour une propriété de service équivalente. À bon entendeur.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *