Neuve ou d’occasion, comment entretenir son véhicule ?

Par le 16 mai 2018
automobile

“Mieux vaut prévenir que guérir.” L’adage populaire se vérifie plus que jamais en matière d’automobile. Un entretien régulier est primordial pour la bonne marche de votre voiture, mais aussi pour votre sécurité.

Huile moteur et liquide de frein : soyez aux niveaux

L’huile de votre moteur lubrifie les éléments du moteur qui sont en contact entre eux. L’huile va donc limiter les frottements entre les pièces, qui généreront de la chaleur, mais surtout une usure prématurée des pièces du moteur. En clair, une mauvaise lubrification du moteur engendrera une baisse de performances, voire même une casse du moteur.

Pour éviter ce gros tracas, pensez à vérifier le niveau d’huile de votre automobile. Effectuer un contrôle du niveau d’huile tous les 1500 km ou avant un grand trajet est une bonne habitude. Le contrôle du niveau d’huile se fait assez simplement, mais jamais avec un moteur chaud, qui fausse les données.

Comment vérifier son niveau d’huile, les étapes

  • Garez votre voiture à un emplacement plat
  • Si votre moteur est chaud, attendez une dizaine de minutes
  • Trouvez la jauge, essuyez là avec un chiffon et plongez-là dans le réservoir d’huile
  • Ressortez la jauge. Le niveau d’huile doit apparaître entre les bornes maximale et minimale.
  • Si le niveau est proche du minimum, faites l’appoint avec une huile conseillée par votre constructeur.

Quant à lui, le liquide de frein sert à transférer l’effort que vous appliquez sur la pédale de freinage vers les freins. Le niveau du liquide de frein doit lui aussi être vérifié, tous les 3 mois en moyenne. Comme pour l’huile moteur, le niveau doit être compris entre les bornes “mini” et “maxi” sur le bocal dont vous retrouverez l’emplacement dans le manuel d’utilisation de votre véhicule.

À savoir : le niveau du liquide va baisser à mesure que les plaquettes de freins vont s’user, la course des étriers de frein va s’allonger et le liquide vient compenser cet allongement. Si vous faites l’appoint au “maxi” alors que les freins sont usés, le trop-plein fera déborder le réservoir lors du changement de plaquettes de frein. Le changement du liquide de frein, à effectuer tous les 50000km, ou tous les deux ans, est une opération délicate à réserver aux professionnels. En savoir plus

Pneumatiques : gonflés (mais pas à bloc)

Ils sont notre seul point de contact avec la route et nous avons toutefois une fâcheuse tendance à les négliger. Il est pourtant assez simple de prendre soin des pneus d’une auto. Un pneu sous-gonflé aura non seulement un impact sur votre confort de conduite, la consommation d’essence de votre voiture et l’usure, mais également un effet néfaste sur votre sécurité.

Le sous-gonflage est ainsi, avec la vitesse excessive, l’une des causes principales de l’aquaplanage, ce phénomène de perte de contrôle sur route mouillée. Sur-gonflés, les pneus influent négativement sur le comportement du véhicule et s’usent, là aussi, prématurément. Il est très simple de contrôler la pression de vos pneus, rendez-vous à une station de gonflage (de nombreuses stations-service en mettent à disposition gratuitement).

Raccordez le flexible à la valve de vos pneus et comparez la pression indiquée par le manomètre aux recommandations du constructeur de votre automobile. Vous retrouverez ces recommandations dans le manuel d’utilisation et sur la tranche de la porte conducteur de votre voiture. Et puisqu’il s’agit aussi d’une pièce d’usure, il faut régulièrement veiller à l’apparition de craquelures, témoignant de vieillissement ou de surcharge. Enfin, à 1,6 mm de profondeur se trouvent les témoins d’usure. Si cette limite est atteinte il est grand temps de changer vos pneus qui sont désormais dangereux et vous font encourir une amende de 135 euros (contravention de quatrième classe) au titre de l’article R 414-1 du code de la route.

Ne pas négliger le nettoyage extérieur

Si votre voiture n’est pas garée dans un garage, la peinture souffrira des aléas climatiques, des poussières et autres déjections d’oiseaux… Un lavage bi-mensuel de la carrosserie au jet haute pression ou aux rouleaux permettra de redonner de l’éclat à la peinture, et surtout de la préserver. En hiver, les routes sont souvent salées pour lutter contre le verglas.

Le sel étant corrosif, il est important, à l’orée du printemps, de nettoyer toutes les faces de votre voiture. Les laveries auto proposent ainsi des programmes de nettoyage qui viendront également laver le dessous de caisse qui aura subi les assauts de l’humidité et du sel toute la saison. Si vous revenez de vacances au ski, nettoyez immédiatement votre voiture pour rincer la couche de sel qui se sera déposée pendant votre séjour et ainsi prévenir la corrosion.

Motorisation diesel, quelques bons réflexes

Les moteurs diesel réclament quelques points d’attention différents des moteurs à essence. Ainsi, veillez à vidanger l’huile moteur tous les 6 mois (contre 12 pour un moteur essence). Dans le même registre, le filtre à huile doit être remplacé assez rapidement, après environ 7500 km.

Si le démarrage de votre véhicule diesel se fait de plus en plus difficile, vous devrez probablement faire remplacer les bougies de préchauffage (à remplacer tous les 40000 km).

Pensez à réviser

La révision est un passage obligé du cycle d’entretien d’un véhicule. Pour accompagner leurs clients, les constructeurs mettent à disposition pour chaque voiture un carnet d’entretien constructeur, c’est même une obligation légale. Selon le modèle et sa motorisation le carnet d’entretien sera différent.

Pour un suivi optimal et pour donner une bonne lisibilité, en cas de revente par exemple, sur l’historique des interventions qui ont été effectuées sur un véhicule, il est recommandé de remplir ce carnet à chaque révision.

Âge ou kilométrage : à quelle fréquence effectuer une révision ?

Tout dépend de votre fréquence d’utilisation. Si vous êtes un petit rouleur (3 ans pour effectuer 20000 kilomètres par exemple) il faudra prioriser l’âge du véhicule et effectuer la première révision au bout de 2 ans. À l’inverse, si vous êtes un gros rouleur il faudra suivre le plan kilométrique proposé par le constructeur.

À noter, tous les éléments ne sont pas contrôlés à chaque révision. Là encore le carnet d’entretien servira de guide indiquant les points de vidange, de contrôle et de remplacement et précisant le calendrier.

Préserver la garantie constructeur

A l’achat d’une voiture neuve, les constructeurs proposent une garantie s’étendant en général à 2 ans. Cette garantie comprend la prise en charge des frais liés aux éventuels défauts de pièces, mais pas les frais d’entretien. Les différentes révisions sont donc à votre charge. Toutefois, le règlement européen de 2002 a libéralisé le marché de la réparation et de l’entretien automobile.

Depuis la mise en place de ce règlement, vous n’êtes plus tenu d’effectuer vos révisions chez un concessionnaire de votre marque pour préserver la garantie constructeur. Attention toutefois, pour préserver la garantie constructeur de votre véhicule, le prestataire tiers qui effectuera les révisions devra rigoureusement suivre le plan de contrôle établi par le constructeur dans le carnet.

Un bon suivi du plan de révision permettra d’assurer le bon état du véhicule mais surtout de conserver la garantie constructeur.

Occasion, les points à surveiller

Si vous vous êtes tourné vers l’achat d’un véhicule d’occasion, certains points doivent être faire l’objet de votre attention. Ainsi, selon votre conduite, plaquettes de freins et pneus doivent être changés entre 40 000 et 60 000 kilomètres. Si le moteur de votre véhicule fait appel à une courroie de transmission, celle-ci est à changer entre 90 000 et 100 000 kilomètres. Et là ça ne pardonne pas, une courroie trop usée peut causer la casse du moteur.

Pour suivre tout cela, pourquoi ne pas tenir un petit carnet dans lequel vous notez les dernières vérifications et éventuelles opérations et planifier vos prochaines opérations d’entretien ?

Enfin, pour anticiper tous ces points, faites le choix judicieux d’acheter votre véhicule d’occasion lors d’une vente aux enchères automobile. Leader français des ventes aux enchères de véhicules d’occasion, VPauto commercialise ainsi des véhicules d’occasion issus pour la majorité de loueurs longue durée. Cela vous garantit ainsi un approvisionnement de qualité, et l’accès à des véhicules d’occasion récents et bien entretenus.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *