Faut-il déclarer ses dépendances et loggias à son assurance habitation ?

Par Alban Maregot le 21 décembre 2021
déclarer ses loggias à son assurance habitation

Dans un monde de risque permanent, marqué par l’incertitude et les tourments que nous joue le destin, le contrat d’assurance est peut-être l’une des plus inventives et des plus protectrices créations humaines. En effet, l’idée mutualiste qui a présidé au développement de cette idée a permis à des centaines de milliers d’individus de voir leurs possessions remboursées suite à des aléas vécus. Et ceci est particulièrement vrai pour les assurances habitations. Mais faut-il déclarer ses dépendances et loggias à son assurance habitation ? Réponses ici !

L’assurance habitation, un contrat capital pour votre sécurité financière

Le contrat d’assurance habitation est certainement l’un des dispositifs les plus importants pour les propriétaires, mais aussi les locataires français. En effet, sans ce dispositif, beaucoup auraient pu perdre leur bien immobilier, suite à des sinistres dévastateurs comme les incendies, les inondations ou les tempêtes. Et dans un contexte de changement climatique hostile, l’importance du contrat d’assurance habitation semble grandir chaque année.

Tout contrat d’assurance habitation doit être clair et bien compris par l’assuré avant d’être signé. L’énumération des garanties, le montant des franchises, les conditions générales, la date d’échéance doivent être spécifiés de manière précise et exhaustive. Si l’assurance habitation n’est pas toujours obligatoire, on pense notamment aux propriétaires d’une maison individuelle, elle est vivement recommandée pour se protéger. Mais faut-il déclarer ses dépendances et loggias à son assurance habitation ?

déclarer ses dépendances son assurance habitation

Faut-il déclarer ses dépendances et loggias à son assurance habitation ?

Le contrat d’assurance habitation est un pacte signé entre les deux entités que sont l’assuré et la compagnie qui propose ses services. Ainsi, les modalités de leur arrangement peuvent grandement varier d’une compagnie à une autre, mais aussi bien sûr en fonction de la situation de l’assuré. Sachez par exemple qu’il n’est pas toujours nécessaire de déclarer ses dépendances et loggias à son assurance habitation. Cela dépendra notamment de leur taille et de leur configuration.

En cas de doute, il est toujours préférable de contacter son assureur pour poser des questions. Sachez que certaines pièces, considérées comme non habitables, de moins de 7m2, ou dans d’autres cas de moins de 9m2, ne devront pas être nécessairement déclarées. Il faudra également prendre en compte la pente du toit. Car si la loi Carrez ne s’applique pas forcément dans la relation qui vous lie à l’assureur, les pièces dont la hauteur sous plafond n’excède pas 1m80 peuvent être exonérées d’obligation de déclaration.

Bien choisir son assurance habitation

Comme vous pouvez le constater, le choix de l’assureur sera primordial dans les protections et les garanties que vous tirerez du contrat. Il est donc particulièrement essentiel de prendre le temps de bien choisir, notamment en comparant les différentes offres proposées. D’autant qu’il existe maintenant des comparateurs extrêmement efficaces sur Internet, comme Assurland.com. Grâce à eux en quelques clics, vous obtenez le meilleur tarif en fonction de vos attentes !

Pour en profiter, il suffit simplement de se rendre sur le site de Assurland.com, puis de se laisser guider par l’interface. On vous demandera de choisir d’abord le type de contrat que vous recherchez puis les caractéristiques de votre bien, ainsi que le niveau de protection recherché. Sur le comparateur, on peut par exemple simuler de déclarer ses dépendances et loggias à son assurance habitation, puis comparer les prix affichés. Ainsi, vous êtes sûr de toujours bénéficier de la meilleure option pour vous !

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.