Quelle est l’importance des ablutions dans l’Islam ?

Par Matthieu Resaut le 28 mars 2022

Parmi les comportements des musulmans, il est fréquent d’observer le lavage de certaines parties du corps : pieds, mains, visage, tête, oreille, rinçage de la bouche, etc. Cet acte appelé ablution fait partie du quotidien du musulman, et intervient généralement avant chaque prière de la journée. Tout montre qu’il est sacré et obligatoire dans la religion islamique. On peut alors s’interroger sur sa valeur pour le musulman. Qu’en est-il ?

L’ablution pour se purifier

Avant tout, il faut noter que l’obligation pour le musulman de faire une ablution est levée en cas d’oubli, ou dans une situation d’incapacité. Autrement, il est indiqué par le Coran d’utiliser de l’eau pour se purifier, en respectant chacune des étapes prescrites et les paroles qui vont avec. En effet, le prophète (sws) recommande de bien faire ses ablutions afin d’être distingué au jugement dernier.

Le premier rôle de l’ablution est alors de débarrasser le musulman de ses saletés, pour que sa prière soit valide. Voilà pourquoi l’utilisation de l’eau, pour laver les parties indiquées par le Coran, précède chaque moment de prière. Aux yeux de l’Islam, les parties visées par l’ablution sont les plus susceptibles de souiller l’ensemble du corps du musulman, étant plus exposées aux saletés.

En dehors de la prière, il y a bien d’autres situations dans lesquelles l’ablution est recommandée au musulman. Par exemple, l’éjaculation, volontaire ou non, est une raison de faire une ablution. Cela signifie qu’après avoir tenu des rapports sexuels par exemple, le musulman est appelé à se purifier avec de l’eau. Cette purification s’impose même lorsque l’éjaculation survient au cours du sommeil.

En ce qui concerne la femme, elle doit faire attention à l’écoulement du sperme de son vagin suite à un rapport sexuel. Si cela se produit, il lui est indiqué de faire les ablutions mineures. Celles-ci se distinguent des deux autres types d’ablutions : la grande ablution et les ablutions sèches.

ablution dans l'islam ; importance ablution

Les types d’ablutions dans l’Islam

Le fidèle musulman est appelé à faire trois types d’ablutions en fonction de la situation dans laquelle il se trouve. La grande ablution ou le bain rituel se fait dans les situations que nous avons énumérées ci-dessus : avant la salat (prière), deuxième pilier de l’Islam, après un rapport sexuel, et après avoir éjaculé suite à un désir ou pendant un rêve. La femme, quant à elle procède, à cette ablution 40 jours après l’accouchement, une fois que le saignement (les lochies) s’est arrêté. Après ses menstrues, elle doit se nettoyer également.

L’ablution majeure est également celle indiquée pour le hajj, dans le but de pouvoir se présenter devant la Kaaba. Elle est également le rituel que l’on suit au moment de se convertir à l’Islam. Dans ce cas, elle se fait en prononçant la shahada.

Tout comme la grande, l’ablution mineure s’impose dans plusieurs situations :

  • elle est obligatoire lorsque le fidèle musulman s’apprête à accomplir une pratique rituelle qui n’est valide que dans un état de pureté (avant de toucher le Coran par exemple),
  • elle est recommandée pour appeler à la prière, ou pour signaler le début de la prière,
  • elle est indiquée à l’imam pour les sermons du jumu’ah, la prière du vendredi,
  • elle est par ailleurs permise lorsque le musulman s’engage dans une situation à risque, ou quand il doit prendre la mer.

Appelées tayammum, les ablutions sèches remplacent le bain rituel chez les personnes se trouvant dans l’incapacité de toucher à de l’eau. Par conséquent, le musulman malade au point de ne pas pouvoir utiliser de l’eau pour ses ablutions, pourra procéder aux ablutions sèches.

Lorsqu’il y a manque d’eau, ce type de purification est autorisé à tout musulman, quel que soit son état. Si vous êtes à court d’eau, lors d’un voyage par exemple, les ablutions sèches permettront à vos actes religieux d’être valides. À la place de l’eau, vous pouvez procéder aux tayammum en utilisant de la terre propre, de l’argile, du calcaire, du sable, un mur fait de pierre, de boue ou de brique, ou tout élément qui contient assez de poussière. En revanche, le verre, le bois, le métal, les produits alimentaires, etc. ne sont pas autorisés pour faire ses ablutions sèches.

Ce qui annule une ablution

Dans certaines situations, le musulman est obligé de reprendre ses ablutions avant d’accomplir un acte religieux. Il peut s’agir d’actes ou d’évènements qui les annulent, et qui remettent le fidèle dans un état d’impureté. Après un sommeil profond, il est indiqué de refaire ses ablutions. Il en sera de même après que le musulman ait libéré un gaz ou fait ses besoins. Lorsque vous urinez, les ablutions sont d’office annulées. La perte de sang jusqu’à une certaine quantité impose aussi la reprise des ablutions.

Postez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.