Fécondation in vitro (FIV) : procréation médicalement assistée

Par Sophie Faubers le 29 août 2012

Une fois que vous savez que vous n’êtes pas enceinte grâce à des tests de grossesses, sachez que pour les femmes qui ne peuvent engendrer suite à une insémination artificielle, La fécondation in vitro, a été mise en place et pratiquée pour la première fois en 1982 par le professeur René Friedman et le biologiste Jaque Testard. Contrairement à la fécondation in vivo ou la procréation naturelle, la fécondation in vitro ou FIV est une technique visant à procréer ou à féconder à l’extérieur de la femme. Cette pratique de procréation médicalement assistée est déjà très connue dans le monde entier et le résultat est très encourageant.

Fécondation in vitro (FIV) : procréation médicalement assistée

Comment procéder à une fécondation in vitro (FIV) ?

Tout d’abord, la fécondation in vitro débute par le recueil des cellules sexuelles mâles et femelles. Plus précisément les spermatozoïdes et l’ovule. Ensuite, avant de procéder à la fécondation, il faut analyser les cellules obtenues pour s’assurer qu’elles sont saines et aptes à être fécondés. Le mot « in vitro » est un mot latin qui veut dire « dans le verre ». De ce fait, la FIV, comme son nom l’indique est ainsi effectué en dehors du corps de la femme, notamment dans un tube à essai qui est en verre.Le principe de la fécondation in vitro : Tout d’abord, on doit mettre en contact les cellules sexuelles males et femelles à l’extérieur. Après que les cellules soient fécondées, on procède à l’insémination ou au transfert d’embryon dans l’utérus de la femme à l’aide d’un cathéter. Enfin, dès que les symptômes de la fécondation apparaissent, il faut faire un suivi sur les étapes de la fécondation ainsi que celles, classique, la grossesse.

Quels sont les avantages et risques encourus avec cette procréation médicalement assistée ?

Le plus grand avantage de la FIV est que c’est une intervention qui se fait très rapidement, avec sécurité. De plus, la fécondation in vitro n’est pas douloureuse. C’est une technique de procréation médicalement assistée, donc elle est assurée par des médecins et chrirguiens afin de garantir la sécurité sur la santé et la réussite de l’opération.La fécondation in vitro, autrement appelée insémination artificielle, se fait seulement en une demi-heure et elle a une chance de réussite. Toutefois, le risque pour la fivete est qu’il faut parfois répéter l’opération plusieurs fois avant d’avoir le résultat voulu. Cela implique une augmentation du coût de l’opération de la FIV.Fécondation in vitro (FIV)

Qu’en est-il du prix de la Fécondation in vitro (FIV) ?

Quand vous voulez vraiment avoir un bébé, le prix de la FIV est moindre. Tout de même, si vous voulez procéder à une fécondation artificielle, il faut débourser pour le FIV traitement environ 1 700 € incluant les consultations, les analyses, les différents tests, jusqu’au transfert d’embryons. Le coût peut donc monter jusqu’à 4500 € si on ajoute ceux des différents médicaments essentiels à cette reproduction médicalement assistée.Pour vous aider à choisir votre centre FIV, voici quelques critères de professionnalisme sur la pratique de la fécondation in vitro : la qualité de service de renseignement, la disponibilité en permanence même les week-ends ou les jours fériés, les statistiques sur les résultats des opérations réalisés, la proximité… En outre, si la fécondation est inefficace, vous pouvez toujours essayer les autres méthodes comme l’IAD ou insémination artificielle avec donneur.La fécondation in vitro est en bref un moyen fiable de procréation médicalement assistée pour avoir plus de chances de concevoir un bébé quand on a un problème de fertilisation. En effet, la plupart du temps, la FIV est très appréciée par les couples désirant avoir un enfant mais qui n’y arrivent pas à plus de 35 ans, malgré son prix qui est un peu cher (mais souvent remboursé par la sécurité sociale).

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *